N26 contrainte de se séparer de 9 de ses salariés aux États-Unis

Capture écran du site N26

L’épilogue de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus n’aura pas lieu dans l’immédiat. Entre temps, la pandémie a déjà causé des dégâts considérables, aussi bien sur le plan social que sur le plan économique. Aux États-Unis, pays le plus touché par le covid-19, la banque N26 a décidé d’adopter un plan d’austérité pour ne pas compromettre sa récente implantation.

Une réduction forcée du personnel

À contrecœur, N26 a annoncé qu’elle devait se séparer de 9 de ses employés à New York, une coupe qui représente environ 10 % de son personnel dans la Grosse Pomme.

Les États-Unis constituent un relais de croissance essentiel pour la néo-banque et son implantation outre-Atlantique avait pour but de rester compétitive vis-à-vis de ses principales concurrentes que sont Revolut et Monzo. Cette réduction de son effectif laisse alors de nombreux observateurs dubitatifs.

Mais selon les explications fournies, N26 en est arrivée à cette décision à cause de l’absence de soutien de la part de l’État fédéral dans la baisse d’activités engendrée par la période de confinement.

Toujours à la recherche d’une rentabilité en terres américaines, la compagnie n’a eu d’autre choix que d’adopter ce plan de restructuration.

Amputation dans le département « recrutement »

Pour ne pas compromettre ces opérations bancaires en cours, N26 n’a pas voulu toucher aux départements en lien direct avec ses activités.

Important Ainsi, les 9 employés remerciés sont tous issus du département « recrutement ». Désormais, les campagnes d’embauche (après le confinement) seront confiées au bureau de Berlin, siège social de la néo-banque.

N26 a tenu à ce que les employés démis de leurs fonctions partent dans les meilleures conditions.

Interrogés sur leur sort, ils sont bien évidemment « tristes de quitter l’entreprise », mais assurent que l’indemnité de départ qui leur a été accordée est plus que correcte.

Toujours en quête de rentabilité

Depuis sa création, et malgré une expansion rapide, N26 n’a toujours pas trouvé le chemin du profit. Avec la pandémie du Covid-19, elle devra encore prendre son mal en patience avant d’être bénéficiaire.

Pour l’heure, ce sont les mauvaises nouvelles qui sont en train de s’amonceler. En plus des licenciements à New York, la néo-banque devra repousser d’au moins un an son implantation au Brésil.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top