La néobanque néerlandaise bunq lance une option écoresponsable

capture ecran du site Bunq banque

Les acteurs de la Fintech sont de plus en plus nombreux à miser sur des offres écoresponsables pour séduire les consommateurs. bunq en fait partie. La néobanque néerlandaise a développé une nouvelle formule permettant à ses clients de participer à la préservation de l’environnement lorsqu’ils effectuent des paiements à partir d’un certain montant.

En novembre 2018, la fintech néerlandaise bunq s’est lancée sur le marché français. Il est ainsi désormais possible de la trouver dans un comparatif néobanque, au côté d’acteurs incontournables comme N26, Revolut ou encore Nickel.

Baptisée SuperGreen, l’option écoresponsable que l’enseigne vient de lancer est pour l’heure réservée aux détenteurs de comptes Premium et Business. Son principe est simple : chaque fois qu’un client dépensera 100 euros, bunq devra un planter un arbre. Pour mener à bien ce programme, la banque s’est associée avec Eden Reforestation Projects, une organisation à but non lucratif qui lutte contre la déforestation dans les pays en développement.

Un argument pour conquérir davantage de clients

Dans le secteur de la Fintech, les stratégies marketing sont aujourd’hui nombreuses à intégrer le concept d’écoresponsabilité. Ce dernier est particulièrement plébiscité par les néobanques qui souhaitent se démarquer face à la concurrence des banques en ligne.

Tel est notamment le cas d’Onlyone qui se présente comme une néobanque éthique. L’enseigne entend faire en sorte que l’impact des transactions réalisées par ses clients soit positif. Son lancement est prévu pour juin prochain.

PayGreen, pour sa part, permet à ses usagers (professionnels comme particuliers) d’arrondir leurs achats à l’euro supérieur. Les sommes obtenues grâce à cette méthode seront versées à des associations ou permettront de planter des arbres.

Pour bunq, le choix de lancer l’option SuperGreen découle de sa volonté à étendre à l’ensemble de ses cartes de paiement le service de plantation d’arbres, uniquement disponible avec sa GreenCard auparavant. Selon la néobanque, ce souhait est partagé par 80 % de ses clients.

Le coût de l’option écoresponsable peut freiner certains clients

Dans un communiqué, bunq déclare être parvenue à planter 100 000 arbres en l’espace de 4 mois seulement. La banque néerlandaise espère faire croître rapidement ce chiffre grâce à l’élargissement de son service. La nouvelle offre rencontrera-t-elle le succès escompté sachant qu’elle implique un surcoût tarifaire ?

Avec la version classique du compte bunq Premium, les clients doivent s’acquitter de 7,99 euros mensuels. S’ils choisissent de souscrire l’option SuperGreen, ils se verront facturer 16,99 euros par mois, soit le double de ce qu’ils paient habituellement. Les consommateurs sont susceptibles d’appréhender ce surcoût, surtout que certains considèrent que les fonctionnalités du compte et de la carte associée sont limitées.

À noter que l’offre écoresponsable permet de bénéficier d’une carte de paiement Metal ainsi que de plusieurs couvertures sur les achats.

Concernant le compte bunq Business, la facture mensuelle des clients passera à 19,99 euros, contre 9,99 euros sans l’option SuperGreen.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top