Carrefour banque met un point définitif sur le compte bancaire simplifié C-Zam

capture ecran du site Carrefour banque

La date fatidique pour la fermeture de C-zam a été annoncée. Un chamboulement pour ses utilisateurs, certes, mais d’un autre côté pas une très grande surprise que cela, vu les petites imperfections observées au niveau des services. Pour dédommager les pertes, Carrefour procède à une offre alléchante avec son partenaire Nickel. La meilleure politique en situation de crise étant de mettre de côté toute rivalité.

Le mois de mai a été marqué par l’annonce d’une triste nouvelle pour les 120 000 clients ayant eu recours aux services de C-zam. En effet, pour des raisons économiques, ce projet où tant d’espoir a été fondé devra être clôturé le 15 juillet prochain. La rumeur qui s’était alors déjà propagée un certain temps est maintenant fondée et justifiée.

À savoir, certains sites de comparaison banque en ligne auraient fait quelques allégations douteuses concernant les revenus et le système de gestion de l’enseigne, mettant feu à bon nombre de critiques. Sans oublier la crise causée par l’épidémie de Covid-19 ainsi que la forte compétitivité du marché bancaire qui ont accentué son déclin. Carrefour tente tout de même de se sauver la mise et creuse des solutions pour compenser les pertes.

Un objectif parsemé d’obstacles

Peu importe les efforts déployés par Carrefour, le projet était voué à l’échec et même après avoir sué sang et eau pour le redresser, ce dernier n’a jamais atteint le nombre de clients estimé au début de son lancement en 2017. La clôture de tous les comptes n’a étonné personne, les clients ayant rapporté d’innombrables lacunes, telles qu’une mauvaise formation du personnel, mais également, un support client défectueux.

En dépit de la plateforme Webhelp, mise en place pour mettre un voile sur les coffrets non valides et autres, Carrefour était au bord du gouffre. Le bénéfice apporté par les utilisateurs a été négligeable par rapport aux pertes d’exploitation. Comme ce serait bien le cas pour la majorité, au commencement de l’activité.

Cependant il semblerait être le seul à ne pas avoir pu fructifier son système. Nickel, néobanque également, a obtenu de son côté des retours concluants, car il a su peaufiner le sien : 1,6 million de clients à son actif, attirés par 5 000 partenaires en apposition, payés en contrepartie de cette alliance. Bien que son idée ne soit pas bien différente de celle de Nickel, après de longues observations, les consommateurs n’ont pas eu de réel penchant pour un coffret C-zam lors de leurs achats.

Un accord qui profite aux anciens utilisateurs

Suivant les lignes directives communiquées sur le site, les détenteurs des cartes et comptes doivent cesser toute activité d’ici la date officielle de clôture susmentionnée. Cependant, pour satisfaire les clients, la direction de Carrefour à décider de leur permettre une ouverture de compte chez un autre partenaire : Nickel qui, autrefois, était une enseigne rivale.

Les Français se sont bien posé la question, mais étant tous deux des banques appuyées par BNP Paribas, ce dernier détenant 40% de Carrefour grâce à sa filiale, la solution proposée tient la route. Mais encore les anciens détenteurs de C-zam pourront, en plus de cela, bénéficier d’un compte exempt de tout frais de paiement durant toute une année. Pour ces derniers, le mieux est d’éviter toutes pertes inutiles en acceptant l’offre du partenaire, car après la date annoncée, toute activité liée à C-zam sera invalide.

Il paraît parfois dur de croire qu’un projet d’une aussi grande entreprise n’aboutisse pas. Cependant, sa grandeur fait aussi que les solutions viennent dans les plus brefs délais pour toujours retenir ses clients.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top