Vybe se veut être une banque pour la génération Z

capture ecran du site vybe

Vybe n'a pas attendu longtemps pour se fondre dans le décor. Étant donné la forte présence de jeunes actifs et la modélisation du futur selon leurs goûts, lancer une néobanque pour ados est sans conteste une affaire juteuse. Cependant, l’enseigne devrait concourir avec des banques digitales qui ne prennent déjà pas mal d'ampleur en France, telles que Xaalys, PixPay ou Kard. Sans oublier les commentaires péjoratifs qui vont aussi bon train.

Les néobanques monopolisent de plus en plus le secteur de la finance. Leur faible coût, leur côté pratique ainsi que leurs services exotiques qui conquièrent les cœurs. D'après certaines études, des jeunes, des adultes, et même si ce fait est rare, quelques personnes âgées de 60 ans et plus en usent - constat appuyé par un comparateur néobanque.

Mais Vybe, comme une poignée de ses concurrents, décide de cibler une tout autre catégorie, les adolescents (de 13 à 18 ans). Et force est de constater que la Fintech se fait aider d'investisseurs individuels ou « business Angel », des acteurs lors d'un amorçage de projet, au stade le plus précoce et le plus risqué, tels que l'ex-DG du groupe Crédit Mutuel Arkea, le CEO de Content square, le CEO de eFounders ou encore le CEO de Teachable. La banque 2.0 a ainsi réussi tout récemment à lever 2,2 millions d'euros pour cette lancée.

À l'arrière de la scène

Vybe a annoncé son souhait de mettre sur pieds une banque digitale dédiée aux adolescents. Et pas mal de raisons l’ont poussé à se lancer dans une telle affaire. L’on se demande en effet pourquoi en créer alors que les lois stipulent que seuls les individus majeurs ont le droit de tenir un compte bancaire ? Certes, cela était encore vrai à une certaine époque, mais il est actuellement possible d'en ouvrir sous l'accord des tuteurs légaux de l’enfant.

C'est également un moyen de leur apprendre à gérer leur patrimoine, en dépit des plafonds. Une banque numérique dédiée leur apporterait un semblant d'indépendance bien que pour les plus jeunes, les parents peuvent avoir un contrôle sur leurs dépenses. Et leur suivi promet d’être rigoureux même si contrairement aux enseignes classiques, si le solde de l'enfant est insuffisant, il ne pourra en aucun cas effectuer un retrait.

En outre, ces futurs citoyens actifs pourront mieux suivre l'évolution de leurs économies s'ils y versent leur salaire perçu de quelques petits boulots ou leur argent de poche. Bref, il n'y a pas meilleur moyen d'assurer leur avenir avec des fonds stables.

Les desseins de la jeune pousse Vybe

Depuis sa fondation en septembre 2019, Vybe cible les jeunes. Ne serait-ce que d’énumérer ses cartes de paiement concoctées pour ce profil en particulier, mais aussi une application mobile qui leur permettra de régler des notes ou suivre leur finance via leurs Smartphones.

Afin d'attirer le plus de consommateurs, les cartes de Vybe vont permettre aux ados de bénéficier de réductions chez leurs marques préférées, partenaires de la banque. En ne citant que les fast-foods, endroits particulièrement prisés de la nouvelle génération pour échanger les derniers potins, ou prendre leur incontournable selfie de la journée.

Un membre du conseil de surveillance, créé afin d’épauler l'équipe dirigeante de ce Startup, affirme parfaitement que celle-ci a su observer le monde dans lequel elle doit évoluer, se forger à partir de ces constats et en tirer profit. Ce conseil est composé :

  • De l'ancien Board Member du groupe Ingenico ;
  • Du fondateur de Ditto Bank ;
  • D'un consultant expert en Fintech ;
  • De deux Fondateurs de PeopleDoc.

Un an déjà que la banque 2.0 fait parler de son offre. Elle est même présente sur les réseaux sociaux, dont Instagram, afin d'atteindre ses cibles. À son compte, on note déjà 900 000 inscriptions sur le site et plus de 270 000 téléchargements de l’application ainsi que 170 000 précommandes de cartes.

Le lancement officiel ne se fera pourtant qu'en septembre prochain, en tant qu'agent prestataire de services de paiement pour le compte de PPS (PrePay Solutions), qui est un établissement de monnaie électronique et une coentreprise avec Edenred et MasterCard. Un point important reste à communiquer. Cette merveille de la génération Z a fait le choix de laisser un accès aux tuteurs légaux afin qu'ils puissent contrôler les cartes de leurs progénitures et même en épaissir le capital.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top