Les géants du Web peuvent concurrencer les banques avec leurs services financiers

icônes des réseaux sociaux

Les géants du Web rivaliseront-ils un jour avec les filiales en ligne des banques traditionnelles et les néobanques ? En tout cas, ce ne sont pas les moyens qui leur manquent. Leur projet d’investir le secteur en tant que fournisseurs de services de paiement ébranle déjà les acteurs de la finance.

Au mois d’octobre 2019, le réseau social Facebook a annoncé son désir de mettre à la disposition des internautes une devise sous forme de cryptomonnaie appelée « Libra ». Si contrairement à ce qui a été prévu, il ne lancera pas l’infrastructure financière au cours de la seconde moitié de l’année 2020, un autre pacte doit inquiéter les banques.

En effet, quelques géants du numérique comme PayPal, Google et Amazon se sont alliés pour rendre l’expérience client encore meilleure au travers à d’innovations touchant au secteur financier. En découlera-t-il des services de banque mobile similaires à ceux qui sont proposés par les enseignes bancaires ?

Un potentiel considérable à exploiter

Les applications mobiles développées par les géants du web sont des plus ergonomiques. En même temps, pour certains acteurs comme Apple, le modèle d’affaires repose sur la commercialisation des smartphones et des tablettes, sans oublier les SVOD.

Dans le détail, Apple Pay est disponible pour les utilisateurs d’appareils compatibles depuis 2014. Selon une enquête de Juniper Research publiée en 2018, cette solution a totalisé 58 % des paiements sans contact effectués sur appareil mobile au niveau mondial.

Il faut dire que les données personnelles amassées par les GAFA peuvent leur permettre d’avancer des solutions personnalisées. Mais surtout, ces acteurs disposent de ressources financières importantes. Par exemple, la compagnie fondée par Steve Jobs a enregistré 19,9 milliards de dollars de bénéfice net au premier trimestre 2019. Quant au chiffre d’affaires, il s’est établi à 84,3 milliards de dollars.

Les GAFA avancent mais pas au même rythme

Cela fait près d’un an que le site de commerce électronique Amazon ambitionne de mettre en place des services de banque en ligne. Y parviendra-t-il ? Il octroie déjà des prêts aux PME et fournit une carte Visa sans frais aux usagers américains.

Du côté de la marque à la pomme, il est possible de payer des achats en magasin en approchant son smartphone Android ou son Apple Watch du terminal bancaire. Par ailleurs, les consommateurs américains peuvent aussi se servir de la carte de paiement Apple Card. Lancée au mois d’août dernier, cette solution entre dans le cadre de la stratégie qui consiste à attirer les usagers vers les nouveaux produits de l’enseigne.

Le moteur de recherche Google a aussi instauré son propre moyen de paiement basé sur la technologie NFC. L’étude de Juniper Research indique que Google Pay s’est accaparé 16 % de parts de marché avec 39 millions d’opérations réalisées. L’entreprise compte compléter son offre avec des services bancaires dont le lancement est prévu cette année.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

  • Janvier
back top