Comment les banques digitales se démarquent-elles dans le secteur financier ?

banque sur le web

Le secteur bancaire se transforme progressivement sous l’effet de la digitalisation. Les établissements traditionnels se mettent à la banque mobile quand les jeunes pousses proposent des services innovants qui complètent les offres des enseignes de réseaux. Nombre d’entre elles connaissent un certain succès et enchaînent les ouvertures de comptes, à l’instar de Fortuneo, comme l’indique son directeur, Grégory Guermonprez.

Actuellement, les Français ont l’embarras du choix quand il s’agit de sélectionner la banque en ligne au sein de laquelle ils peuvent ouvrir un compte. De plus en plus de consommateurs sont d’ailleurs clients de plusieurs enseignes, comme l’énonce Heloïse Beldico qui travaille chez Ma French Bank (filiale de La Banque Postale) en tant que directrice marketing et communication.

Cette responsable indique que le marché évolue si bien que La Banque Postale a dû s’adapter pour rester dans la compétition. Autre nouveauté sortie en 2019 : la carte bancaire de Boursorama Banque, dont l’essor est vanté par son directeur marketing, Xavier Prin.

Les banques digitales séduisent de plus en plus

Xavier Prin avance que si les clients passent de l’établissement financier classique à la banque 2.0, c’est parce qu’ils aspirent à allier rapidité, sécurité et praticité. En plus de proposer la gestion des comptes à distance, les enseignes en ligne ou mobiles distribuent des cartes bancaires et proposent des moyens de placement.

À Laure Prenat, qui dirige une plateforme de comparaison interbancaire, d’ajouter que les consommateurs sont surtout attirés par les tarifs particulièrement compétitifs des enseignes en ligne ou mobiles.

Elle relate que les usagers peuvent économiser jusqu’à 200 euros par an, sachant que les frais bancaires totalisaient, en 2019, 215,10 euros par personne en moyenne. Elle juge aussi les taux proposés dans les contrats de prêts particulièrement intéressants.

Cependant, comme les néobanques ont des règles à suivre, quelques-unes d’entre elles n’autorisent pas les découverts bancaires. De plus, des frais de gestion peuvent être prélevés, tout comme certaines prestations annexes peuvent être facturées.

L’exemple de Ma Frenck Bank de La Banque Postale

La stratégie adoptée par La Banque Postale constitue un exemple concret de la volonté des établissements historiques de s’adapter à l’évolution des modes de consommation. Heloïse Beldico rappelle que l’enseigne a décidé de lancer une banque entièrement digitale même si elle dispose déjà d’une banque privée et que ses services se veulent complets. La responsable en précise les avantages :

« Il s’agit d’une banque 100 % mobile, pour tous les usages du quotidien et les finances en temps réel, pour une visibilité immédiate de ses dernières dépenses ».

Ma French Bank, qui est arrivée vers la fin du mois de juillet dernier, peut compter sur le vaste réseau de La Banque Postale composé de 2 000 bureaux pour conquérir de nouveaux clients. Or, la gestion de la clientèle et le service après-vente s’opéreront en ligne ou par téléphone mobile, comme l’évoque Heloïse Beldico. La concurrence s’agrandit donc dans le secteur des banques numériques.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top