Le compte bancaire le mieux adapté aux freelances

Un travailleur indépendant utilisant les services d'une banque

Un travailleur indépendant ou freelancer peut s’en tenir à un compte personnel. Il a l’embarras du choix dans les offres proposés par les établissements bancaires. Néanmoins, son activité ne devrait pas engranger des mouvements trop significatifs. Elle ne doit pas non plus impliquer des solutions de financement. Dans ces cas de figure, la banque peut lui imposer un compte professionnel.

Actuellement, les banques en ligne ne proposent pas encore des comptes professionnels, c’est-à-dire des offres dédiées spécialement aux sociétés détenant un statut de SA, SARL, ou encore aux SAS. Certaines d’entre elles conçoivent néanmoins des solutions plutôt alléchantes et dédiées aux Entreprises Individuelles. D’autres prétendent avoir des offres adaptées à tout type d’entreprise. En réalité, cette seconde catégorie représente des établissements de paiement (Anytime ou Qonto), ce qui la diffère des enseignes bancaires. Leurs prestations sont ainsi plutôt restreintes. Les clients ont droit à un compte courant, sans la possibilité de disposer d’un chéquier. Ils ne peuvent pas non plus déposer des chèques ou des espèces.

Les atouts d’un compte professionnel

Pour les dirigeants d’entreprise, il faut obligatoirement créer un compte professionnel classique. Ils seront souvent confrontés à des tarifs assez élevés, bien que certaines banques étalent des offres associées à un bon rapport qualité/prix. En revanche, ce type de compte présente des atouts indéniables. Le titulaire dispose, par exemple, d’un terminal de paiement pour carte bancaire. Il est aussi autorisé à disposer d’un découvert, dont le niveau est plutôt élevé. Enfin, il est éligible à tout un lot de solutions de financement.

Qu’en est-il d’un compte personnel ?

Les Entreprises Individuelles (auto-entrepreneurs, freelances et professions libérales) ne sont pas tenues d’ouvrir un compte professionnel. Quoique ce dernier est tout à fait adapté à leur activité. Par ailleurs, en référence à l’article L 123-24 du Code du Commerce, la loi oblige tout « tout commerçant » à ouvrir un compte professionnel. Depuis le 1er janvier 2015, cette obligation concerne aussi les auto-entrepreneurs, qui s’avèrent de plus en plus nombreux. Elle permet, en effet, à l’administration fiscale de contrôler plus facilement les flux relatifs à l’activité professionnelle.

Certes, un compte personnel n’a pas les atouts associés à un compte professionnel. En revanche, son aspect économique forme un de ses points fort. ING Direct propose même un compte personnel gratuit. Celui-ci s’adresse surtout à une Entreprise Individuelle (hors EIRL) n’ayant besoin de solutions de paiement, ni de financement. Elle ne doit pas non plus avoir des mouvements réguliers d’espèces, au risque de déclencher les alertes de sécurité, ce qui peut amener la banque à orienter les clients vers un compte professionnel. Un compte personnel est le mieux indiqué pour une Entreprise Individuelle ayant une activité secondaire de type « conseil » en auto-entrepreneur. Enfin, ce type de compte permet de régler sans souci les cotisations et autres charges.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top