Les défis qui attendent les banques en ligne en 2018

cliente d'une banque en ligne

La concurrence sur le secteur bancaire s’intensifie. Les enseignes traditionnelles accélèrent leur transformation numérique, les néobanques porteuses d’innovations se multiplient, et les acteurs issus d’autres domaines d’activité se lancent sur le marché. Pour les banques en ligne, les défis sont de taille : s’adapter aux nouveaux comportements et attentes des usagers, composer avec des adversaires toujours plus nombreux et atteindre la rentabilité.

Se plier à l’exigence du « mobile first »

Depuis fin 2017, Google donne la priorité à la version mobile des sites internet dans ses résultats de recherche. Début 2018, la firme de Mountain View va même plus loin en annonçant son intention de déclasser les sites trop lents sur mobile.

Important Toutes les banques doivent donc se mettre urgemment à l’heure du mobile.

Or, une étude benchmark réalisée par WaveStone révèle le retard des établissements français concernant leur offre web et sur mobile. Boursorama banque n’occupe que le 6e rang du classement mondial sur le critère de l’étendue des services proposés en ligne, tandis que Fortuneo arrive 8e grâce à la qualité de son expérience utilisateur. Ce sont pourtant les premières sur le marché hexagonal.

Faire face à plusieurs types de concurrents

Pour les banques en ligne, la compétition ne s’arrête pas à leurs pairs. La plus grande menace à l’heure actuelle vient des Fintechs nationales et étrangères comme Carrefour avec son coffret C-Zam, la start-up britannique Revolut allemande ou l’Allemande N26, ou encore le géant des télécoms Orange.

Et de nouveaux entrants très sérieux sont attendus en 2018, pour ne citer que le groupe mutualiste BPCE, qui s’apprête à lancer sa banque mobile baptisée « Fidor » ou la Banque Postale, qui devrait lui emboîter le pas en 2019.

Atteindre la rentabilité

Les banques en ligne attirent un nombre croissant de clients, comme Boursorama et ses 1,2 million d’utilisateurs, devançant ainsi ING Direct, qui a pourtant franchi le cap du million de clients en tête. Malgré ces parts de marché en augmentation, les acteurs bancaires en ligne peinent à atteindre le seuil de rentabilité. Hormis Fortuneo, toutes affichent encore un résultat négatif.

Pour les observateurs, ces difficultés sont dues à un modèle économique dépassé, car trop focalisé sur la réduction des coûts. De plus, la stratégie de la gratuité utilisée pour attirer le chaland ne peut perdurer à long terme. Entre autres défis, elles vont donc devoir développer une offre de produits ou services suffisamment intéressants pour lesquels les clients sont disposés à payer.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top