Qu’est-ce qui va changer pour la banque en ligne en 2018 ?

concept de la banque en ligne

Cette année, de nouveaux acteurs intégreront le secteur de la banque en ligne. Celui-ci sera soumis à de nouvelles règlementations. Par ailleurs, il faut également savoir que les banques numériques continueront de proposer des tarifs compétitifs, contrairement aux établissements traditionnels. Certaines feront leur apparition sur le marché en 2019.

Pour l’année 2018, les banques en ligne seront toujours moins chères comparées aux établissements classiques, malgré la mobilité bancaire, l’arrivée d’Orange Bank ou encore la concurrence des néo-banques. Alors qu’elles se démocratisent progressivement, les banques traditionnelles, elles, ne cessent pas d’augmenter leur prix.

En outre, il faut également savoir qu’une série de nouvelles lois seront imposées dans le secteur financier. La DSP2 entrera par exemple en application cette année.

Il s’agit d’une directive relative à la banque de détail. À l’heure actuelle, les banques d’investissement sont également obligés de réviser la tarification de certains de leurs services, avec le MIF II.

À quoi faut-il s’attendre cette année ?

Les banques en ligne sont notamment appréciées pour leurs tarifs attractifs. Elles n’ont pas l’intention d’augmenter les prix en 2018. De nouveaux acteurs feront pourtant leur entrée dans le secteur. Parmi eux, on distingue la Banque Postale et la BPCE.

De leur côté, les établissements traditionnels ne cessent pas de faire monter le coût de leurs prestations, même si les néo-banques continuent leur développement. De 2017 à 2018, les frais ont progressé de 2,2% d’après UFC-Que Choisir, et ce, malgré l’arrivée d’Orange Bank sur le marché.

Selon une étude menée par l’association de consommateurs, le coût moyen d’un compte bancaire s’est élevé à 211 euros en début d’année. Matthieu Robin, chargé de mission dans le domaine financier pour UFC-Que Choisir, estime que :

Les banques en ligne restent moins chères et se démocratisent à travers le lancement de nouvelles offres gratuites. Les établissements traditionnels leur ressembleront bientôt, les tarifs en plus.

Matthieu Robin.

Dans la liste des banques numériques figurent actuellement le compte mobile Eko du Crédit Agricole, l’offre Welcome de Boursorama, etc. En outre, soulignons également que Neobank, la banque en ligne de la Banque Postale, prévoit de commercialiser son offre au début de l’année 2019.

Qu’en est-il des changements réglementaires ?

Notons avant tout qu’il est possible de trouver les offres bancaires les plus intéressantes sur le marché grâce à un outil de comparaison banque en ligne.

Par ailleurs, il faut savoir qu’en 2018, la réforme MIF II touche les activités d’investissement des établissements bancaires. Avec cette directive, ces derniers vont devoir procéder à la révision de leur tarification pour certains services. Par ailleurs, la DSP2 devrait également révolutionner la banque de détail.

À compter du mois de mai prochain, les institutions se trouveront dans l’obligation d’informer leurs clients sur l’utilisation de leurs données personnelles, avec le RGPD (règlement général de la protection des données). Rappelons en outre qu’un emprunteur est autorisé à renégocier une assurance de prêt, à chaque date d’anniversaire, depuis le 12 janvier dernier.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top