Les néo-banques bousculent le secteur bancaire

mobile banking

Depuis peu, de nouveaux établissements bancaires sont apparus sur le marché comme N26, Revolut ou Fidor. Ils ont opté pour un service « mobile first », c'est-à-dire qu’ils donnent la possibilité à leurs clients de gérer l’ensemble des opérations de leur compte directement via leur téléphone. Ces néo-banques séduisent de nombreux consommateurs et obligent les intervenants traditionnels à revoir leur stratégie et à proposer de nouveaux services.

Des services encore limités

Les néo-banques proposent de plus en plus de services et se développent rapidement. La bataille est rude pour devenir la meilleure banque en ligne et les différents établissements se livrent une course effrénée pour attirer des clients.

Important Pour l’heure, ces banques entièrement mobiles sont en retrait, car leurs offres semblent encore limitées. En effet, beaucoup d’entre elles ne proposent pas de crédits, de chéquiers, de découverts autorisés, d’assurances ou de placements.

Ce manque de diversité des services bancaires proposés constitue ainsi un véritable frein à leur développement.

Elles l’ont bien compris et mettent rapidement en place des services novateurs. Ainsi, N26 dispose d’ores et déjà de :

  • crédits à la consommation ;
  • virements en devise ;
  • ou d’assurance voyage et souhaite proposer le découvert autorisé à ses clients.

Revolut, quant à elle, permet l’achat de cryptomonnaies et va disposer prochainement d’offres de placement et de crédits.

Qui sont les néo-banques ?

Le secteur des banques orientées 100 % mobile est assez diversifié. Ainsi, certaines sont des start-ups comme N26 ou Compte Nickel, tandis que d’autres sont issues d’établissements bancaires traditionnels comme Hello Bank, la filiale de BNP Paribas.

Important Les grands groupes internationaux et les acteurs de la grande distribution entrent aussi dans la danse avec Orange Bank qui appartient au célèbre groupe de téléphonie, Auchan qui a lancé Oney ou encore C-zam qui est une filiale de Carrefour.

Les réactions du marché

Les établissements traditionnels souhaitent combler leur retard et font rapidement évoluer leurs services.

Ainsi, de nombreuses banques commencent à proposer ou à développer la gestion de la carte bancaire par mobile. Le Crédit Agricole dispose dorénavant d’une offre comparable à celle des néo-banques avec :

  • une application ;
  • un compte ;
  • et une carte, sans condition et pour deux euros par mois.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top