Le régulateur bancaire BaFin surveille de près la néobanque allemande N26

carte bleu de N26

La BaFin, le régulateur allemand, oblige N26 à prendre des dispositions pour s'assurer que ses comptes sont en règle par rapport au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme. Ces exigences concernent notamment l'équipement technique et le recrutement. La banque mobile restera sous étroite surveillance jusqu’à la mise en place de mesures appropriées. De plus, diverses failles en matière de sécurité ont été mises en avant par l’organisme.

Les néobanques se retrouvent souvent dépassées par la rapidité de leur croissance. C’est le cas de l’opérateur allemand N26. Le régulateur bancaire du pays, la BaFin, a ainsi exigé de la néobanque des engagements dans la lutte contre la criminalité financière. L’organisme dénonce entre autres la possibilité d’ouvrir un compte en utilisant de fausses identités.

La BaFin demande par ailleurs à la banque mobile de prendre des mesures appropriées, en recrutant un personnel qualifié et en installant des matériels adaptés.

De cette manière, elle pourra s'assurer que ses comptes sont en règle sur des questions sensibles comme le blanchiment d'argent ou le financement du terrorisme.

Une faille due à la facilité d’ouverture de compte

En octobre 2018, la BaFin s'était inquiétée des résultats d’une enquête sur N26 réalisée par des médias allemands. L’ouverture de compte auprès de la banque mobile requiert uniquement la photo d'une pièce d'identité.

Or, des tests réalisés par le magazine « Wirtschaftswoche » ont démontré qu’il est possible d'ouvrir un compte auprès de la néobanque en utilisant de faux papiers d'identité. N26 vient pourtant de dépasser les deux millions de clients en Europe, dont 600 000 dans l’Hexagone.

Il faut dire que la banque mobile, qui dispose d’une licence auprès de la Bundesbank, mise depuis ses débuts sur la facilité et l’accessibilité pour séduire les consommateurs. L’ouverture d’un compte s’effectuant en 8 minutes depuis un ordinateur ou un smartphone. Il s’agit d’un argument non négligeable pour les personnes privilégiant une expérience utilisateur simplifiée.

Le dispositif anti-blanchiment d'argent reposant entre autres sur la vérification de l'identité des propriétaires de comptes bancaires, le régulateur allemand avance que la procédure d'authentification proposée par N26 n'est pas conforme au minimum exigé par le système contre le blanchiment.

Face aux exigences des autorités, la néobanque a émis un communiqué concernant la résolution imminente de ces problèmes.

Nous allons mettre en œuvre toutes les spécifications avant la date limite fixée par la BaFin.

Toutefois, ni la banque, ni le régulateur ne se sont prononcés sur ces délais.

Des soucis liés à un développement fulgurant

Au-delà de la question du droit au compte, les failles soulevées par le régulateur bancaire allemand sont d’actualité et s’avèrent communes aux divers acteurs du secteur. Les autorités sont d’ailleurs confrontées à de nouvelles problématiques au niveau national et international avec l’avènement des néobanques.

N26 semble être dépassée par sa croissance trop rapide et son modèle économique non fiable. La banque mobile vise néanmoins de dépasser la barre des 1 500 salariés avant fin 2019. Elle recensait plus de 700 employés en janvier dernier, lors de l’officialisation d’une nouvelle levée de fonds de 300 millions de dollars. Ainsi, l’entreprise est désormais valorisée à 2,7 milliards de dollars.

La concurrente britannique de N26, Revolut, est également surveillée de près par son régulateur local. En effet, en mars dernier, la FCA (Financial Conduct Authority) a manifesté une certaine inquiétude lorsque la banque mobile a arrêté un de ses services pendant quelques mois.

Le mécanisme de conformité en question qui permet de détecter les transferts d'argent suspects et pouvant enfreindre la règlementation en vigueur dans le pays.

Par ailleurs, la Fintech anglaise avait annoncé quelques semaines auparavant la démission de son directeur financier. Revolut, comme N26, a connu une croissance très rapide et enregistrerait ainsi de nombreux départs au niveau de postes importants. La néobanque londonienne revendique actuellement près de 550 000 clients en France et plus de 3,5 millions utilisateurs en Europe.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top