Carte bancaire : pourquoi vous allez peut-être bientôt pouvoir payer plus de 50 euros avec le sans contact

Une femme portant un masque de protection paie avec une carte sans contact dans un magasin de vêtements.

Actuellement plafonné à 50 euros, le sans contact pourrait vous permettre de payer vos achats jusqu’à 80 euros à l’avenir. Une suite logique pour ce type de paiement apprécié des Français.

Payer au moyen du sans contact, les consommateurs en raffolent. En 2021, il représentait 57% des paiements par carte en magasin, selon les chiffres de la Banque de France mis en avant par le site d’information MoneyVox. Et en 2022, son usage a encore progressé de 23%, d’après les récentes données du groupe bancaire BPCE (1).

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
240 € Offerts
Monabanq
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
220 € Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
160 € Offerts
Société Générale
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
150€ Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre

30 euros, puis 50... et bientôt 80 ?

Ce n’était pourtant pas gagné. Car la mise en place du sans contact a fait l’objet de nombreuses réticences, notamment la crainte que des escrocs puissent dérober l’argent plus facilement via ce type de paiement. Mais depuis, il semble avoir fait son chemin. Et la crise sanitaire qui a débuté en 2020 n’y est pas étrangère : le sans contact a été promu comme un geste barrière face aux risques d'infection. La pandémie de Covid a également accéléré le relèvement de son plafond. Fixé à 20 euros à ses débuts, il est ensuite passé à 30 euros en 2017, et surtout à 50 euros au premier semestre 2020.

Désormais, la logique voudrait qu’il continue sur sa lancée. Rien d’impossible, si l’on en croit le communiqué du 19 janvier de SumUp, le distributeur de terminaux de paiement mobiles : « (...) le passage du plafond de 30 à 50 euros par la Fédération Bancaire Française en mai 2020, bientôt rehaussé à 80 euros, a contribué à renforcer l'attractivité et l'adoption de ce mode de paiement par les consommateurs ». Une formule qui n’est pas passée inaperçue chez MoneyVox. Interrogée sur ce point par le média, la fintech refuse d’en dire plus.

Je compare les offres bancaires

Les usagers gagnants ?

En effet, le rehaussement du plafond, s’il a lieu, ne semble pas encore d’actualité. Il “implique un nouveau règlement européen et, en amont, une préconisation de l'Autorité bancaire européenne”, explique Nicolas Miart, directeur du conseil chez Galitt, une société spécialisée dans les systèmes de paiement et les transactions sécurisées. En mai 2022, la Commission européenne a lancé le chantier d’une nouvelle révision de la Directive sur les services de paiement (DSP3). Mais ce texte, qui devrait aborder l'évolution des plafonds des paiements sans contact, ne sera pas mise en œuvre avant 2026.

De son côté, la Fédération bancaire française affirme “qu’à date, aucun élément ne permet de penser que ce plafond soit relevé”. Ce qui n’est en rien préjudiciable pour les usagers, estime Nicolas Miart. Et ce pour deux raisons. D’une part, car le plafond actuel de 50 euros permet déjà de couvrir le panier moyen d'un paiement par carte, qui est de 41 euros en 2022 selon BPCE. D’autre part, une nouvelle génération de terminaux de paiement dits « PIN Online », est en cours de déploiement. Celle-ci “permet de ne plus avoir à insérer la carte dans le terminal, quel que soit le montant à payer”, souligne MoneyVox. Terminées les frustrations liées au sans contact refusé.

Enfin, “la limite unitaire à 80 euros réduirait le nombre de paiements possibles sans code”, indique Nicolas Miart. En effet, “il faut tenir compte du fait qu'il y a la limite cumulée de 150 euros, avant demande systématique d'une transaction contact”, rappelle Nicolas Miart. Relever le plafond de paiement sans contact par transaction permettrait donc seulement aux consommateurs de régler un achat au montant plus élevé, sans avoir à taper leur code secret. En aucun cas cette mesure ne leur offrirait l’opportunité d’accroître leur capacité de paiement sans contact de manière générale.

(1) Source : 1er Baromètre BPCE Digital & Payments, publié le 1er février 2023.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.