La nouvelle cryptomonnaie de la BCE soulève quelques interrogations

Les monnaies digitales commencent à occuper une place de choix dans le monde de la finance, et ce, malgré le fait que leur univers parait encore trop complexe pour le citoyen lambda. De nombreuses banques centrales à travers le monde, y compris la banque centrale européenne (BCE), projettent de lancer une version numérique de leur monnaie respective, mais des appréhensions subsistent.

La banque centrale européenne en quête de compétitivité ?

De prime abord, la MNBC (Monnaie numérique de banque centrale), qui devrait être lancée d’ici cinq ans, est juste la version numérisée de l’Euro, un moyen de paiement comme un autre et que le particulier peut détenir au sein d’une banque (en l’occurrence la Banque centrale européenne).

Il faut savoir que les moyens de paiement dématérialisé se démocratisent de plus en plus et la crainte de la transmission du virus de la Covid-19 est venue renforcer l’aversion des particuliers pour l’argent liquide.

Mais à y regarder de plus près, l’émission de la nouvelle monnaie digitale semble montrer une volonté de la BCE de contrer les offensives d’entreprises privées qui sont déjà bien avancées dans le domaine de la cryptomonnaie, à l’image du Bitcoin ou encore de Facebook (qui projette de lancer sa stablecoin Diem).

De grandes puissances, telles que les États-Unis ou encore la Chine, ont également pour projet d’émettre une version digitale de leur monnaie. Il était donc primordial pour la BCE de concocter cet « euro numérique » pour ne pas se faire distancer sur l’échiquier mondial.

Mais quelques inquiétudes apparaissent

Lorsqu’il est question de transactions digitales, la première inquiétude des parties concernées est la confidentialité. L’hypothèse selon laquelle l’euro numérique serait un outil de plus développé par les gouvernements pour mieux surveiller leurs citoyens circule également. Mais pour l’instant, rien ne permet de confirmer ou d’infirmer le bien-fondé de cette allégation.

L’autre principale crainte est d’ordre économique.

Important Seule émettrice et détentrice de la future monnaie digitale, la banque centrale européenne pourrait concurrencer de manière déloyale les autres acteurs de l’univers bancaire, surtout si la MNBC venait à s’imposer encore plus dans les transactions commerciales et financières, au détriment de la monnaie fiduciaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top