À la Réunion, les tarifs bancaires vont s’étaler de 38,30 à 412,20 euros par mois

paysage de La Réunion

Les tarifs que les banques françaises vont appliquer à partir du 1er février ont été une fois encore scrutés à la loupe par l’association CLCV. À la Réunion, les auteurs de l’enquête notent d’énormes écarts entre les prix imposés aux trois créneaux de consommateurs, mais aussi entre les tarifs pour les services à la carte et les packages.

Chaque année, l’association française de consommateurs et d’usagers (CLCV) passe en revue les frais bancaires qui vont à partir du 1er février être appliqués par les banques. Cette étude ne se porte pas uniquement sur les succursales présentes en France métropolitaine, mais aussi celles d’outre-mer. D’ailleurs à la Réunion, les auteurs de l’enquête révèlent que les tarifs sont très disparates, notamment pour ce qui est des services à l’unité et des packages de services.

À noter aussi qu’à l’instar des enseignes bancaires en France métropolitaine, les banques réunionnaises vont également suivre le mouvement et augmenter leurs tarifs pour les 12 prochains mois.

Une disparité plus marquée chez les petits consommateurs

Pour faire l’appréciation des nouveaux tarifs bancaires à la Réunion, ceux-ci ont fait l’objet d’une étude par créneau de consommateurs. Et à titre d’indication, cette île ne compte que six établissements bancaires.

Il s’est avéré qu’une énorme disparité existe entre les prix des services à l’unité et les packages de services chez trois de ces banques, notamment en ce qui concerne les petits consommateurs :

  • Banque Française Commerciale Indienne (63,39 %) ;
  • BNP Paribas Réunion (63,48 %)
  • Crédit Agricole Réunion (65,01 %).

Cette différence est moins marquée chez Banque postale Martinique-Guadeloupe-Réunion (34,04 %) et Caisse d’épargne Cepac Réunion, mais surtout chez Bred Réunion (3,95 %). Pour les petits consommateurs, les packages sont ainsi plus chers.

Les observateurs s’étonnent aussi des énormes écarts des prix au sein d’un même segment. En effet, concernant le service à l’unité, c’est Crédit Agricole Réunion qui propose le tarif le plus avantageux avec une facturation mensuelle de 38,30 euros, alors que ce prix s’élève à 102,40 euros du côté de BNP Paribas Réunion.

Cet écart est également constaté pour la tarification mensuelle des packages. Le plus abordable revient encore ici à Crédit Agricole Réunion et ses 63,20 euros, contre 167,40 euros chez BNP Paribas Réunion.

Plus aucun tarif en dessous de 100 euros

On en vient maintenant aux consommateurs moyens. Concernant les services à l’unité, les tarifs vont de 120,25 euros, chez Crédit Agricole Réunion, à 209,15 euros, chez BNP Paribas Réunion. Cependant pour ce créneau, la tarification ne varie pas tant que ça entre le service à la carte et le package. Ainsi, ce dernier segment pourrait être plus économique si l’on est un consommateur moyen. On a, d’ailleurs, dressé le top 3 des tarifs sur les packages imposés par les six banques de l’ile :

  • Caisse d’Épargne Cepac Réunion : 130,25 euros ;
  • Banque Postale Martinique-Guadeloupe-Réunion : 134,40 euros ;
  • Bred Réunion : 170,87 euros.

On arrive enfin aux gros consommateurs. S’agissant d’abord des tarifs de service à l’unité, les prix démarrent à 192,40 euros par mois, chez Banque postale Martinique-Réunion, et culminent à 294,08 euros, chez BNP Paribas Réunion. Pour ce qui est des packages, on a aussi dressé un classement, en partant du moins cher au plus onéreux :

  • Banque postale Martinique-Guadeloupe-Réunion : 185,40 euros ;
  • Caisse d'Épargne Cepac Réunion : 189 euros ;
  • Crédit Agricole : 224,40 euros ;
  • Bred Réunion : 245 euros ;
  • Banque Française commerciale Océan Indien : 280,40 euros ;
  • BNP Paribas Réunion : 412,20 euros.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top