Les Français ont de moins en moins recours aux espèces

Homme d'affaires retirant de l'argent en espèces

Conséquence de la crise du covid-19 et des mesures sanitaires qui ont dû être imposées, les Français ont massivement eu recours aux cartes de paiement pour régler leurs achats, au détriment des espèces. Une tendance qui a de grandes chances de pérenniser. Ce qui risque de mettre le cash au placard, selon de nombreux experts financiers.

En 2020, on a noté un changement dans les habitudes de paiement des Français. En effet, les citoyens de l’Hexagone ont plébiscité le moyen de paiement sans contact, et plus précisément la carte bancaire. Ce changement découle bien évidemment de la pandémie du coronavirus ainsi que de ses impacts.

Pour régler ses courses, le consommateur n’a plus besoin de monnaies physiques, il suffit d’avancer sa carte bancaire ou son mobile vers le terminal de paiement. D’ailleurs, durant le premier confinement, on a assisté à un boom des téléchargements d’application bancaire. Les analystes se demandent alors si ce mode de rétribution va se démocratiser et évincer définitivement l’usage du cash. Mais il n’en est pas si certain.

La carte bancaire, l’avenir des moyens de paiement

Les paiements par carte bancaire ont explosé en 2020, à un point tel que ce moyen de rétribution a dépassé pour la première fois le cash, comme l’a indiqué la Banque de France. Cette dernière a, d’ailleurs, récemment réalisé un sondage auprès des Français, leur demandant quel outil ils avaient utilisé lors de leur dernière transaction. Deux tiers des interrogés ont déclaré avoir utilisé leur carte, tandis que seulement un quart (26 %) a eu recours à de l’argent liquide.

Le succès du paiement par carte s’était d’autant plus accru grâce à l’élévation du plafond qui s’est élevé à 50 euros depuis le mois de mai dernier, contre 30 euros auparavant.

En conséquence de cette adoption massive et immédiate, comme le note la Banque de France, les établissements financiers de l’Hexagone devraient porter des améliorations à leurs cartes pour séduire de nouveaux clients. D’ailleurs, l’automne dernier, BNP Paribas a lancé la première carte biométrique par empreinte digitale, ce qui évite ainsi aux utilisateurs de devoir taper leur code. À la directrice Transformation, marketing et digital de la banque française, Céline Ansqer, de commenter :

Nos porteurs la plébiscitent et nous allons la généraliser à l'ensemble de nos clients au premier semestre 2021.

Céline Ansqer.

Un maintien durable des espèces

Par rapport aux autres pays d’Europe, la France est celle qui utilise le moins le cash. De plus, la pandémie du covid-19 et la peur de contracter la maladie en touchant les espèces semblent avoir accéléré cette tendance. L’on se demande alors si la carte va-t-elle définitivement évincer le cash ? Ce qui est un scénario probable, à en croire Thierry de la Bretèche, directeur adjoint des activités fiduciaires à la Banque de France qui a indiqué que :

Les retraits d'espèces aux DAB ont baissé d'environ 20 % en volume et de 10 % en valeur depuis le début de la crise. Et ce changement de comportement devrait se maintenir au moins en partie dans le temps.

Thierry de la Bretèche.

Toutefois, l’expert a tenu à relativiser et a déclaré qu’à moyen terme, le cash ne semble pas vouer à disparaitre. Qui plus est, en France environ 500 000 personnes ne possèdent pas de compte bancaire, les espèces constituent donc leur unique moyen de paiement. D’autant qu’avec la crise, il est important de toujours avoir du cash en provision. D’ailleurs, un quart des Français déclarent disposer d’une réserve de liquidités chez eux.

En définitive, les espèces ne devraient pas disparaitre, et ce, en dépit de la tendance tournée vers les cartes de paiement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top