Paiement fractionné : une pratique qui se démocratise

Main d’une femme tenant une facture

À maintes reprises, il a été répété que la pandémie de covid-19 a bouleversé le mode de consommation des ménages français. En plus d’avoir définitivement adopté l’achat en ligne ou encore le paiement sans contact (par respect des gestes barrières), ils privilégient de plus en plus le paiement fractionné, une formule qui leur permet de régler leurs achats en plusieurs fois.

Une tendance qui va s’inscrire dans la durée

Le confinement a porté préjudice à bien des secteurs. Cependant, il a également contribué à l’émergence de certaines pratiques qui ont été jugées pertinentes pendant la crise et qui, selon toutes vraisemblances, devraient perdurer même une fois la situation revenue à la normale.

Parmi ces pratiques figurent entre autres l’achat en ligne et le paiement fractionné (l’un étant souvent associé à l’autre). Et justement, concernant ce dernier, bien que l’opération présente des coûts supplémentaires par rapport au paiement au comptant, les consommateurs sont de plus en plus enclins à l’adopter.

Important D’après une récente étude, près d’un Français sur trois – 31 % plus précisément – est désormais séduit par le paiement échelonné.

Les adeptes de cette formule mettent en avant la possibilité de bien gérer le budget en ces périodes troubles. En effet, cette solution leur permet d’étaler le paiement sur plusieurs mois. Ce qui présente un double avantage.

D’une part, cela évite d’avoir à mobiliser une somme importante pour l’achat d’un seul produit. D’autre part, ils disposent d’une trésorerie suffisante pour faire face aux imprévus, mais aussi pour couvrir les charges plus urgentes et incontournables, telles que les factures d’électricité, les frais bancaires ou encore l’achat de produits de première nécessité.

Un endettement qui inquiète les autorités

Les détracteurs du paiement fractionné, quant à eux, pointent du doigt le risque de surendettement que cette solution fait peser sur les consommateurs. Selon eux, comme il s’agit d’un crédit de consommation, le vendeur applique parfois un taux d’intérêt exorbitant. Ce qui voudrait dire que l’achat reviendra plus cher.

Important Les autorités de régulation partagent la même inquiétude et envisagent de mieux encadrer ce type d’opération, à l’image des autres crédits (conso, immobilier…). Avant d’accorder la possibilité de payer en plusieurs fois à son client, le commerçant doit vérifier la solvabilité de ce dernier.

Il faudrait aussi que la mise en place de ce mode de paiement ne porte pas préjudice au vendeur qui la propose. Il doit veiller à ne pas s’endetter outre mesure pour pouvoir satisfaire sa clientèle.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top