Les résolutions bancaires face au renforcement de la sécurité des données clients

sécurisation de données

Aujourd'hui, les enseignes bancaires en France veulent satisfaire les besoins de leurs clients qui demandent davantage de simplicité dans les procédures d'ouverture de compte bancaire. Or, elles sont contraintes de renforcer la protection des coordonnées des clients. Ainsi, les grandes banques françaises doivent trouver des solutions qui combinent la satisfaction client et le respect des réglementations de sécurité des données mises en vigueur.

Deux raisons principales poussent les enseignes bancaires à trouver de nouvelles résolutions face au sujet concernant la protection des données de clients. D’un côté, les clients des banques tiennent à ouvrir leur compte bancaire de manière instantanée, comme c’est le cas avec les néobanques.

D’un autre côté, ils veulent sauter la phase de l’authentification qui constitue une étape fondamentale, mais à la fois chronophage ; sans oublier les régulateurs qui revendiquent plus de protection des données.

Face à cette situation, les enseignes bancaires doivent revoir le processus de KYC ou Know Your Customer qui est souvent considéré comme complexe. Rappelons que, la connaissance client représente un atout majeur des acteurs des secteurs financiers et bancaires.

L’instauration de la DSP2 pour plus de protection des données des clients

Avec l’entrée en vigueur de la DSP2 pour cette année, les différentes réglementations sur les services de paiement vont devenir davantage strictes. D’ailleurs, les contrôles de l’identité des individus qui effectuent des achats en ligne seront renforcés.

En plus, les gendarmes financiers fournissent tous les efforts nécessaires dans la lutte contre le blanchiment d’argent et la cyber-fraude. Ce sont les raisons pour lesquelles, on affirme que l’identification du client engendre jusqu’ici des polémiques.

Mis à part les coordonnées de carte bancaire, les acheteurs doivent également utiliser un identifiant supplémentaire qui se présente sous forme de code à recevoir par SMS au moment même de l’achat, ceci dans le but de renforcer l’authentification.

Lancement des cartes bancaires virtuelles

L’instauration des solutions de paiement telles que la carte de paiement virtuelle constitue une solution efficace, selon les principales institutions bancaires, à l’instar de Société Générale qui a conçu un système de reconnaissance faciale lors des paiements en ligne. En outre, il suffit de prendre un selfie pour ouvrir un compte bancaire. Il faut préciser que la solution avancée par cette enseigne a reçu l’approbation de la CNIL.

Les groupes BPCE et BNP Paribas, quant à eux, décident de se partager leurs processus internes. De son côté, Crédit Agricole est sur le point d’élaborer un outil capable de recueillir les coordonnées des clients, sans que ces derniers soient obligés de se déplacer en agence.

Par ailleurs, les organismes bancaires veulent développer le parcours client, quoique, les directives à propos des contrôles soient intensifiées.

À titre de rappel, Visa et MasterCard utilisent le système de 3D-Secure qui représente un protocole sécurisé de paiement en ligne. Les enseignes françaises veulent devenir indépendantes vis-à-vis de ce système. C’est sans doute pour cette raison que les banques françaises rassemblées dans le Groupement des cartes bancaires veulent mettre en œuvre leur propre version de 3D-Secure pour l’année prochaine.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top