Un réseau de jackpotting stoppé par les autorités

Retirer de l'argent à un guichet automatique avec des billets en euros.

Après des mois de traques, d’investigations et d’enquêtes approfondies, les autorités ont finalement réussi à démanteler une redoutable filière de « jackpotting ». Avant de mordre à l’hameçon, ce vaste réseau de malfaiteurs informatisés a déjà réussi plus de 60 coups de braquage de banque en France depuis novembre 2019.

Une des raisons qui ont poussé de nombreux particuliers à changer de banque, le jackpotting est l’une des faces noires du progrès de la technologie de pointe. Des malfaiteurs ont, en effet, attaqué de nombreuses enseignes bancaires en prenant le contrôle à distance des distributeurs de billet afin de vider son contenu.

Depuis novembre 2019, 60 cas de piratage de DAB ont été dénoncés dans de nombreux distributeurs automatiques. Les individus derrière ces actes de braquages ont été interpellés pour être emmené en justice. Le logiciel à l’origine de la possibilité de pirater un guichet informatisé sans déclencher l’alarme a été identifié et immédiatement saisi par la police.

Comprendre le jackpotting

Apparu en 2015 en Europe, puis en 2016 en France, le « jackpotting » est une opération de vandalisme qui consiste à pirater un distributeur automatique de billets en se servant des avancées technologiques. Cela a poussé de nombreux usagers à voir ailleurs, Il existe deux différentes approches de cette méthode illégale : l’approche physique et celle logique.

Pour la première, le braqueur doit se positionner devant le DAB afin de percer un trou ou desceller la façade. Puis, il va connecter la machine à un ordinateur à l’automate via un câble pour falsifier son système d’exploitation. Pour la seconde, le piratage se fait à distance grâce à un logiciel malveillant. Les malfaiteurs veillent à ne pas vider entièrement le distributeur automatique pour éviter de déclencher l’alarme.

Un réseau de braqueurs de banque par piratage arrêté

Les malfaiteurs se trouvant derrière les jackpotting ont pu être démantelés par la police après plus d’un mois de poursuite. Avant de céder au piège, ils ont quand même réussi à retirer de l’argent 60 fois depuis novembre dernier. Ces braqueurs informaticiens ont entrepris le piratage à distance de plusieurs DAB via un logiciel performant et malveillant.

Les interpellations ont eu lieu à Colombes, à Laval puis à Nice. Une dizaine de cybercambrioleurs originaires d'Europe de l'Est ont été arrêtés. Deux d'entre eux ont été mis en examen et placés en détention provisoire. L’enquête a permis de découvrir qu’il s’agit d’une filière internationale qui opère sur tout le continent européen.

Pour attaquer les enseignes françaises, les commandes venaient de l’étranger. La prise de contrôle des banques se déroulaient alors à des centaines de kilomètres. Les braqueurs profitaient de la nuit pour connecter le dispositif numérique. Une équipe attend devant le DAB pour ramasser l’argent volé. Ce mode opératoire ne cesse de se développer pour s’adapter aux mesures de sécurité mises en place par les établissements bancaires.

Le jackpotting ne vise pas des banques en particulier mais sélectionnent les distributeurs selon leurs modèles. Certains d’entre eux sont, en effet, plus vulnérables que d’autres. Pour le moment, la perte est évaluée à 280 000 euros sur des DAB situés à Reins, dans les Pays de la Loire, en Picardie, dans les Alpes-Maritimes et en région parisienne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top