Le coronavirus a au moins montré un point positif en renforçant la collaboration des banques centrales et des États

Façade Bêtiment de la Reserve Federal à Chicago, USA

Le coronavirus a au moins montré un point positif en renforçant la collaboration des banques centrales et des États. Pour le dire, il suffit de se référer aux différentes mesures menées par ces derniers qui ont effectivement décidé de travailler de concert dans le cadre de la lutte contre cette épidémie menaçant l’économie mondiale.

Face à l’instabilité actuelle des marchés financiers qui pourrait inciter certains individus à changer de banque, Fed, BCE, Banque du Japon ainsi que d’autres institutions bancaires de la même trempe tiennent à rassurer les investisseurs et les chefs d’entreprises qu’ils peuvent compter sur leur soutien.

La preuve, ces établissements centraux se sont accordés pour mettre sur pied une série de mesures destinées à soutenir le système malmené par le coronavirus.

Et il faut dire qu’ils ne sont pas les seuls à prendre des initiatives de ce genre puisque les gouvernements aussi ont décidé de se donner la main dans cette lutte contre cette épidémie du Covid-19 si ce n’est que d’énumérer, les États-Unis, les pays de la zone euro ou les membres du G7. Leur objectif principal étant de permettre aux entreprises de rester à flot

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
200€ Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
220 € Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
240 € Offerts
Monabanq
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
160 € Offerts
Société Générale
Voir l'offre
Voir l'offre
Je compare les offres bancaires

Les gouvernements passent à l’offensive

Maintenant que le coronavirus est présent dans de nombreux pays, la lutte contre cette pandémie est devenue une affaire mondiale. Une raison suffisante pour inciter les gouvernements à unir leurs forces dans le but de disposer d’une force de frappe plus conséquente pour permettre aux principaux leviers économiques de survivre, les entreprises. La preuve que ces derniers ont décidé de passer à l’offensive au lieu de subir les attaques.

En Europe par exemple, ministres de la zone euro et de l’Union européenne multiplient les réunions pour arriver à mettre sur pied le meilleur des stratégies. En attendant, un fonds de soutien de 37 milliards d’euros a déjà été débloqué pour entamer les premières démarches en notant que dans ce domaine, la France n’est pas en reste en envisageant d’y consacrer 40 milliards d’euros de son budget.

Les États-Unis aussi sont de la liste avec 50 milliards de dollars à leurs actifs dans le cadre de leur plan de riposte en précisant qu’il s’agit là d’une décision prise récemment suite à un accord commun entre la Maison Blanche et l’opposition.

Quant au G7, une réunion exceptionnelle par visioconférence a été effectuée au 16 mars dernier à la demande d’Emmanuel Macron dans l’objectif de trouver une solution pérenne pour les pays membres.

Je compare les offres bancaires

Les banques centrales sont aussi dans les rangs

La guerre contre le coronavirus n’est pas qu’une simple affaire d’État, elle relève aussi de la responsabilité des institutions financières en sachant que les impacts de cette pandémie sont tout aussi néfastes pour le système. Tout cela pour dire que les banques centrales sont aussi dans les rangs.

Dans ce sens, la Fed a récemment réuni ces dernières afin de mettre sur pied une stratégie permettant de garantir le bon fonctionnement des marchés de financement en dollars américains.

Une mesure qui a permis d’abaisser de 25 points de base le prix des accords permanents de swap de liquidité en dollars en notant que différentes institutions ont contribué à cette décision à l’instar de BCE, de Banque du Japon, de Banque d’Angleterre, de Banque Nationale suisse, de Banque de Canada. À la Fed d’ajouter dans une note :

Afin d’accroître l’efficacité des lignes de swap pour la fourniture de liquidités à terme, les banques centrales étrangères qui effectuent régulièrement des opérations de liquidité en dollars américains ont également accepté de commencer à offrir des dollars américains chaque semaine dans chaque juridiction avec une échéance de 84 jours, en plus des opérations à une semaine actuellement proposée.

À préciser que le but ultime de ce dispositif est de faciliter l’accès à la liquidité dollar pour les banques centrales étrangères qui profiteront par la même occasion d’un prix d’achat moins onéreux.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.