Les Français misent sur la sécurité des épargnes au lieu de soutenir l’économie locale

Une calculatrice avec des billets d'argent et des pièces

Les investisseurs en France sont encore peu à placer leurs épargnes vers les supports destinés aux financements des entreprises. Ils montrent une certaine préférence pour les placements moins risqués. Les autres solutions restent ainsi quelque peu délaissées. Le Plan épargne en action présente pourtant des atouts considérables dans le cadre du soutien de l’économie locale.

Les administrateurs en France souhaitent augmenter le volume des fonds destinés aux financements des entreprises. Le gouvernement a ainsi procédé à l’instauration de quelques dispositifs permettant de favoriser l’économie locale. Ce qui ne change pas la tendance puisque les épargnants sont toujours aussi peu nombreux à placer leurs capitaux dans les supports conçus pour cet effet.

Ils préfèrent en effet choisir la sécurité à la rentabilité. Les produits de taux sont de ce fait les plus plébiscités sur le marché.

Le PEA ou Plan épargne en action s’avère pourtant tout aussi profitable malgré sa nature quelque peu risquée. Ce support d’investissements permet à la fois de soutenir l’économie dite réelle et de profiter de certains avantages fiscaux.

Une préférence pour les produits de taux

La Banque centrale en France et le pouvoir public souhaitent orienter les placements en épargne vers le financement d’entreprises. Plus précisément, ces entités veulent accroître les investissements en direction de l’économie réelle.

Dans cette optique, certains dispositifs ont d’ores et déjà été instaurés. Tel est le cas du PFU (prélèvement forfaitaire unique) ou des mesures servant à aiguiller l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune) vers l’immobilier.

Toutefois, les épargnants ont toujours une préférence pour les placements plus sécurisés. L’essentiel des investissements est ainsi placé sur des produits de taux.

D’après l’économiste et directeur du Cercle de l’épargne Philippe Crevel :

« Les Français, ce n’est d’ailleurs pas propre à eux, ne sont pas joueurs. Épargner, c’est renoncer à consommer : ils n’ont pas envie de perdre leur argent ».

Philippe Crevel.

Le PEA comme alternative

Le meilleur moyen de soutenir directement l’économie locale est d’acheter des actions dans le cadre des investissements en entreprise. Pour ce faire, le PEA (Plan épargne en action) est le produit le plus adapté.

Ce support permet de placer jusqu’à 150 000 euros. Et l’investisseur peut bénéficier d’une exonération d’impôt sur les plus-values dès la 5ème année du contrat. De sa création en 1992 à la fin du mois de mars 2018, près de 4,6 millions Plans épargne en action ont été ouverts. Il est cependant en plein essor depuis 2017.

Cette solution a rencontré une transformation en 2014. Depuis cette année, elle peut intégrer ou être remplacée par un PEA PME-ETI. La spécificité de ce dernier repose sur le fait que les capitaux investis serviront à financer les petites et moyennes entreprises et, également, les structures de taille intermédiaire. Le plafond de placements s’établit à 75 000 euros.

Pour rappel, les clients qui prévoient de changer de banque doivent organiser par la même occasion leur transfert PEA puisqu’ils ne peuvent pas détenir deux contrats simultanément.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top