Banque en ligne : Nickel poursuit son expansion à l’international

Belle jeune femme souriante tenant une carte de crédit et utilisant un ordinateur portable à la maison.

Fort de son modèle innovant qui séduit les clients, Nickel entend conquérir de nouveaux marchés dans son ambition de devenir le champion d’Europe en termes de comptes courants à destination des particuliers. Pour cette année, la fintech prépare son déploiement en Belgique et au Portugal. Elle envisage de s’implanter sur le marché allemand dans le courant de l’année prochaine.

Notre sélection des promos

750 000 nouveaux clients d’ici 5 ans

La filiale de BNP Paribas se fixe des objectifs ambitieux pour réussir son pari de s’étendre dans au moins huit pays sur le Vieux Continent.

ImportantDepuis son lancement, elle a su séduire environ 2,7 millions de clients en France et en Espagne grâce à son compte courant accessible à tous (y compris les interdits bancaires et les étrangers) et ses services beaucoup plus abordables que ceux de la concurrence.

Nickel espère ouvrir 300 000 comptes en Belgique et 450 000 au Portugal d’ici 2026. À ce rythme, la néobanque aurait de grandes chances de franchir la barre des 5 millions d’utilisateurs d’ici 2027.

Je compare les offres bancaires

Un modèle de distribution qui a fait ses preuves

Fidèle à sa stratégie, Nickel s’appuie sur un vaste réseau de distribution physique qui a fait sa renommée depuis sa création en 2014.

Il mise sur des commerces de proximité pour toucher le plus grand nombre d’utilisateurs possible. Ses offres sont disponibles sur les réseaux de buralistes dans l’Hexagone et dans les guichets de loteries en Espagne. Sur le marché belge, ses produits bancaires seront distribués via un réseau de librairies presse.

La banque en ligne peaufine son déploiement sur le marché portugais en collaborant avec la Chambre du Commerce et de l’Industrie du pays. Son entrée sur le marché allemand en 2023 s’annonce sous les meilleurs auspices grâce à son partenariat avec des points de vente de loteries.

La fintech prévoit également un IBAN spécifique à chaque pays. Dans ce domaine, elle rivalise avec Revolut qui a compris tout le potentiel de permettre à ses clients de faire des opérations à l’international. Le fait qu’elle puisse en proposer un à ses clients représente un plus pour ceux qui sont victimes de discrimination à l’IBAN.

Archives