Carte bancaire : les banques en ligne rivalisent de créativité pour proposer des matériaux et design originaux

Le concept bancaire.

Avec l’arrivée des solutions de paiement digitales, comme le sans contact, et le déclin annoncé de l’usage de l’espèce, beaucoup ont prédit la fin de la carte bancaire. Cependant, celle-ci continue de tenir le coup. Elle reste d’ailleurs le moyen de paiement plébiscité par les consommateurs. À tel point que les banques en ligne, qui sont pourtant connues pour être de véritables pure players, en ont fait un puissant outil de fidélisation. Et pour plaire à une clientèle de plus en plus jeune et exigeante, le petit rectangle de plastique se pare aujourd’hui d’éléments décoratifs originaux, comme les bandes phosphorescentes. Elle se décline même dans d’autres matériaux, tels que le bois ou le métal.

La carte phosphorescente pour Fortuneo

La banque en ligne Fortuneo a lancé sa carte Fosfo en 2019. Sa particularité ? Elle arbore deux bandes phosphorescentes imprimées sur la face avant.

En souscrivant à cette offre, le client a droit à :

  • un compte courant sans frais de tenue de compte ;
  • une carte bancaire MasterCard à autorisation systématique et sans frais de retraits et paiements en devises étrangères.

ImportantÀ noter qu’une prime de bienvenue de 30 euros est offerte pour toute nouvelle souscription avant le 19 septembre 2022.

Une carte en métal et en or pour Boursorama, Aumax, Nickel, N26 et Revolut

Pour leur clientèle haut de gamme, d’autres enseignes privilégient des matériaux nobles, comme le métal ou l’or.

Par exemple, Boursorama Banque propose à ses clients premium une carte métallique baptisée Ultim Metal. Facturée à 9,90 euros par mois, celle-ci s’accompagne de plusieurs avantages, entre autres :

  • des retraits et paiements à l’étranger entièrement gratuits ;
  • des garanties et assistances liées au voyage et à la santé.

De son côté, la néobanque Aumax a lancé Aumax Metal. Moyennant 13,99 euros par mois, le titulaire de cette carte haut de gamme peut effectuer des retraits et paiements gratuits en euros et en devises. En outre, il a droit à un cashback pour toutes transactions réalisées auprès d’un magasin partenaire.

Des cartes en métal sont également disponibles chez Nickel pour 80 euros par an et N26 pour 202 euros par an.

Pour sa part, Revolut frappe très fort avec la sortie de sa carte métallique en acier et plaquée or 24 carats. Pour s’offrir ce bijou de technologie, le souscripteur devra débourser 79,99 euros par mois. Il faudra toutefois se dépêcher, puisque cette carte est disponible en édition limitée.

Des cartes en matériau recyclé

Certaines néobanques préfèrent plutôt mettre l’accent sur la protection de l’environnement et la gestion pérenne des ressources naturelles.

C’est le cas de Helios qui met à la disposition de ses clients une carte de paiement en bois naturel de cerisier, issu des forêts d’Europe centrale gérées durablement.

Avec l’offre de compte courant de la fintech française OnlyOne, les souscripteurs ont droit à une CB fabriquée en matériau recyclé à plus de 85 %.

Dans une volonté de démontrer ses engagements écologiques, la Société Générale propose à ses clients des offres intégrant une carte de paiement en PVC recyclé, dont le design peut être personnalisé.

Quel est votre banque actuelle ?

Banque populaire Caisse d’épargne Crédit Agricole

Archives