Les banques européennes conjuguent espoirs et inquiétudes face à une perspective de hausse des taux

Drapeau de l’Union européenne.

Maintenant que l’inflation est de retour, la majorité s’attend à un prochain resserrement de la politique monétaire de la BCE qui devrait se manifester à travers la hausse des taux. Une perspective qui ne manquerait pas d’avantager les banques européennes qui y voient également une source d’inquiétude pour différentes raisons.

Si depuis des mois, la préoccupation principale des acteurs financiers de la zone euro était de faire la course pour devenir la meilleure banque en ligne du système en misant sur des services numériques innovants, leurs regards sont désormais concentrés sur la BCE. Ce, pour la simple raison que ces derniers estiment qu’avec le retour de l’inflation, la Banque centrale européenne serait amenée à procéder à un resserrement de sa politique monétaire d’ici 2023 ou 2024.

Ce qui devrait mettre fin à des années de taux glacés selon ces enseignes bancaires estimant qu’avec cette décision, le secteur entrera dans une nouvelle ère marquée par la hausse des taux qui aura pour conséquence de les avantager. Du moins en partie puisqu’à court terme, elles estiment que cette perspective n’est pas sans risques pour leurs activités.

Notre sélection des promos
Offre du moment
100 € Offerts
BoursoBank
Je découvre l’offre
Offre du moment
80 € Offerts
Fortuneo
Je découvre l’offre
Offre du moment
180 € Offerts
Hello Bank
Je découvre l’offre
Offre du moment
80 € Offerts
Société Générale
Je découvre l’offre
Je compare les offres bancaires

Une source d’inquiétudes…

Il va sans dire qu’après des années à récolter de maigres revenus portés par des taux relativement bas, les banques sont tentées de croire que la perspective d’une hausse suite au resserrement de la politique monétaire de la BCE ne peut être qu’une bonne nouvelle. Du moins, dans la mesure où cette transition se fait avec doigté selon un banquier faisant valoir que :

La politique monétaire était légitime en raison de la pandémie. Mais il y a trop d’argent dans le système.

Ainsi, tout indique que la perspective de voir les taux remonter est une source d’inquiétude pour certains acteurs s’attendant à des impacts négatifs à court terme se manifestant à travers une brusque correction des prix des actifs qui aura pour conséquence d’engendrer :

  • Une dégradation du bilan des banques ;
  • Une tempête financière.

Et comme si cela ne suffisait pas, ils ont tenu à préciser qu’une fois combinée à la rémunération du Livret A qui, rappelons-le, devrait passer de 0,5% à 1% à partir du 1er février 2022, cette éventuelle hausse génèrera un coût supplémentaire à la charge des banques françaises. Soit, à hauteur de 1 à 1,5 milliard d’euros par an selon les estimations des analystes du cabinet d’étude Fitch si pour sa part, un autre banquier s’est limité à la barre des 700 millions d’euros en ajoutant que :

Cette annonce de hausse n’est pas une bonne nouvelle, car le coût est plus important que ce à quoi on pouvait s’attendre.
Je compare les offres bancaires

… Mais aussi d’espoirs

Avec ces différents éléments, la crainte des banques françaises est certes fondée. Toutefois, elles s’accordent également à dire que cette hausse des taux est aussi une source d’espoirs pour différentes raisons.

À commencer par la rentabilité de leurs activités de crédits selon Nicolas Darbo de chez Accuracy expliquant la situation en s’exprimant en ces termes :

Cela veut dire que la banque de détail va pouvoir mieux marger. L’écart de taux entre les dépôts à vue et le crédit, immobilier notamment, va se reformer.

Nicolas Darbo

Et pas seulement puisqu’un autre acteur a indiqué que les métiers des gestions d’actifs en seront également avantagés suite à des changements majeurs au niveau des comportements d’épargne des clients en faisant remarquer que :

Ce qui sera intéressant, c’est de voir comment vont se passer les réallocations d’investissement. Car, pendant le confinement, la « surépargne » s’est concentrée sur les ménages aisés.

Nicolas Darbo

Ainsi, des perspectives encourageantes sont en vue en notant toutefois que contrairement aux banques allemandes et italiennes qui sont largement dépendantes de cette croissance des taux de la BCE, les enseignes tricolores et du Benelux prendront plus de temps à en récolter les fruits. Ce, pour la simple raison qu’elles sont plutôt penchées sur des actifs à taux fixe.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

  • appstore meilleurtaux
  • google play meilleurtaux
Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

  • appstore meilleurtaux
  • google play meilleurtaux
Meilleurtaux Partenaires Bientôt L’application gagnante pour les professionnels.

Sécurisez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.