Le bitcoin pourrait-il vraiment être utilisé en tant que moyen de paiement ?

Femme détenant une carte de crédit et utilisant l’application de gain de BTC sur smartphone, vue de dessus

Un des plus célèbres investisseurs privés du monde a donné son avis concernant le potentiel du bitcoin (BTC). Un cryptoactif dont le public cible réside surtout dans la jeune génération. D’après le chef d’entreprise, celui-ci n’est pas adapté pour une utilisation en tant que moyen de paiement alternatif. Quelques points négatifs y afférents ont dès lors été avancés.

Du 9 au 12 novembre dernier, la ville allemande de Berlin a accueilli l’édition 2021 de la conférence SuperReturn. Un évènement marqué notamment par l’opinion de Christopher Flowers sur le bitcoin (BTC) utilisé comme moyen de paiement. Le recours à cette monnaie, a-t-il indiqué, n’est justifié que dans certains marchés, comme le Venezuela ou l’Afghanistan. D’après l’un des plus fameux investisseurs privés de la planète, les coûts de transaction sont dénués d’importance dans ces pays. Par ailleurs, ceux-ci se caractérisent par un faible niveau de stabilité, ajoute-t-il.

Les propos du chef de l’entreprise d’investissement JC Flowers sont-ils fondés ? Seul l’avenir répondra à cette question.

Christopher Flowers taxe le cryptoactif de ridicule

En attendant, l’on soulignera seulement que la première cryptomonnaie s’est bien conduite dans des États comme le Salvador. Les habitants de ce pays dépendent pourtant énormément des transferts d’argent effectués par des parents qui travaillent à l’étranger. En parallèle, les prestations bancaires salvadoriennes se distinguent par une faible prévalence. À cet état s’ajoutent des coûts de transaction élevés pour les résidents pouvant encore accéder à ce type de service. À souligner cependant que les comparateurs de meilleure banque pour les jeunes, entre autres, peuvent trouver des offres plus avantageuses.

Toujours sur sa position par rapport au BTC, Christopher Flowers déclare qu’utiliser cette cryptomonnaie comme moyen de paiement s’avère inapproprié. De surcroît, il a formulé une critique vis-à-vis de celle-ci :

En tant que moyen de paiement alternatif sérieux, le bitcoin est ridicule. C’est trop lent et trop cher.

Christopher Flowers

À ce propos, l’on notera que durant la semaine du 15 novembre 2021, le numéro 1 des cryptoactifs a dépassé un nouveau pic record. Pour la première fois, il a atteint les 69 000 dollars. L’augmentation est intervenue après qu’il a été confirmé que les États-Unis enregistraient un taux d’inflation de 6,2 %.

Le BTC est perçu comme un moyen abordable pour prévenir l’inflation

Pour plusieurs experts, ce développement rapide du bitcoin s’explique par la perception que les acheteurs portent à son égard. Ceux-ci le voient en effet comme une solution fiable et à petit prix pour se préserver de l’inflation. Et refuser d’admettre que la reine des cryptomonnaies provoque des répercussions négatives sur l’économie mondiale se révèle inutile.

Cependant, l’ancien partenaire de Goldman Sachs conteste cette théorie. Pour Christopher Flowers, le BTC est bien dépourvu de toute relation avec l’or. Pour autant, insiste-t-il, la préoccupation première des investisseurs dans le bitcoin ne réside pas sur la protection contre l’inflation. Le chef d’entreprise soutient que le public cible de cette cryptomonnaie est surtout constitué de membres de la jeune génération. Et pour lui, une grande partie de ces derniers n’accordent aucune attention à des sujets comme l’inflation.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top