Mastercard prévoit la suppression des bandes magnétiques sur ses futures cartes bancaires

Méthodes de crédit modernes, y compris Apple Pay, Google Wallet, Visa et Master Card.

D’ici 2024, les cartes bancaires proposées par l’entreprise américaine ne disposeront plus de bandes magnétiques. Cela s’explique par l’évolution technologique et le développement de nouveaux modes de paiement. En effet, les cartes à puces offrent plus de sécurité pour les données personnelles des utilisateurs. Par ailleurs, les habitudes des consommateurs ont aussi évolué avec l’essor des banques en ligne.

Inventées par IBM, les cartes bancaires à bandes magnétiques ont été créées afin de faciliter les retraits d’argent. Avec la révolution numérique, celles-ci sont aujourd’hui devenues désuètes. De plus, elles augmentent le risque pour les utilisateurs d’être victimes des fraudeurs. Elles ont évolué au cours du temps, jusqu’aux cartes à puces qui ont fait leur apparition en 1990.

Ces dernières étant désormais majoritairement utilisées, Mastercard a annoncé que les pistes magnétiques présentes sur ses cartes disparaîtront. C’est notamment le marché européen qui est le premier concerné par ce changement. Les transactions sur le continent n’utilisant plus cette technologie, celle-ci devrait disparaitre en 2024.

Vers la fin du magnétique

Les premières cartes bancaires qui sont apparues vers la fin 1960 présentaient des bandes magnétiques. Leur système reposait sur la lecture de la carte par un système électronique. D’après Henri Dewaerheijd :

Leur gros avantage, c’est qu’elles pouvaient être utilisées dans des terminaux, surtout pour des retraits d’argent.

Henri Dewaerheijd

Révolution à l’époque grâce aux transactions facilitées, ces cartes présentent toutefois de nombreux risques pour les propriétaires. En effet, la bande est relativement facile à copier, augmentant le risque de se faire voler des informations personnelles. La technique du skimming est notamment utilisée pour ce faire. De plus, avec le temps, elles s’usent facilement et nécessitent une signature manuelle à chaque transaction.

Aujourd’hui, leurs remplaçantes, les cartes à puce, sont largement plébiscitées. Toutefois, ces dernières pourraient bientôt elles aussi disparaitre avec le développement de la banque en ligne. Ces nouveaux acteurs, tout comme les banques physiques, proposent des cartes bancaires à leurs clients.

L’avenir des cartes à puces

En Europe, près de 86 % des paiements se font via une carte à puce. Ces dernières reposent sur un système sécurisé sur lequel les données personnelles des utilisateurs sont chiffrées. Ces informations sont alors moins vulnérables à la fraude que sur les cartes magnétiques. En effet, lors d’une transaction, l’utilisateur doit saisir son code PIN pour confirmer l’achat.

Même si ce mode de transaction est prioritaire aujourd’hui, le paiement sans contact gagne du terrain. Le plafond plus élevé a permis à de nombreux particuliers d’effectuer leurs courses en limitant les risques. Cette nouvelle mode a surtout été adoptée depuis la pandémie de la Covid-19.

En effet, les entreprises ont dû s’adapter au contexte sanitaire. Désormais, la plupart des achats et des ventes se font en ligne. Entre les banques sur Internet et l’essor des cartes à puce, la bande magnétique ne trouve plus son utilité. L’entreprise américaine souhaite ainsi la supprimer totalement pour 2033.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top