Le marché français de la banque en ligne perd un grand acteur

Siège de la banque ING à Siewierz.

Recensant environ 1 million d’affiliés en France, ING a indiqué le 21 décembre dernier arrêter son activité locale de néobanque. Son offre contient des produits d’investissements et d’épargne, crédit à la consommation ou immobilier, compte courant, etc. Parmi les repreneurs potentiels comptent Boursorama, ainsi que Crédit Mutuel Alliance Fédérale et Crédit Mutuel Arkéa. Des discussions se tiennent actuellement avec ces entreprises.

Durant ses 19 ans d’existence en France, ING a attiré au total 1 million de consommateurs dans son établissement. Des clients qui seront bientôt obligés de passer à une autre enseigne. En effet, le groupe a officiellement déclaré cesser son activité de banque dématérialisée dans l’Hexagone. La décision survient après une révision stratégique, conduite depuis presque 6 mois, de son activité sur le marché bancaire local. La question faisait l’objet de nombreux articles dans la presse écrite.

Conséquence de ce retrait, 460 sur les 700 employés d’ING en France devront chercher un nouveau travail. Concernant les clients, ils continuent de profiter des prestations ordinaires de la néobanque, garantit-elle.

Trois enseignes désirent racheter ING

Coopérateurs et adhérents seront avisés personnellement avant toute modification des offres, poursuit ING. Pour renseignement, les services et produits que la banque en ligne propose portent entre autres sur :

● Les produits boursiers ;

● Le livret d’épargne ;

● L’assurance-vie ;

● Le crédit à la consommation, immobilier, etc. ;

● Le compte courant.

Quant à la reprise de la banque, des négociations ont déjà été initiées. D’après les dernières informations parues dans les journaux, Société Générale se présente comme favori au rachat d’ING. Et ce, à travers sa filiale Boursorama. Un intérêt a également été formulé du côté de Crédit Mutuel Alliance Fédérale et de Crédit Mutuel Arkéa. Autant d’enseignes qui figurent dans les tableaux de comparaisons des banques en ligne ou des meilleures banques pour les jeunes.

Néanmoins aucun détail sur le futur acheteur n’a été fourni. ING affirme examiner en ce moment auprès de tierces parties :

[…] La possibilité de conclure un accord concernant son portefeuille de clients.

ING gardera sa banque d’investissement et de financement

Pour Société Générale, dont la filiale souhaite atteindre les 4 millions d’affiliés d’ici deux ans, l’intérêt semble clair. Acquérir les fidèles d’ING permettrait à celle-ci de toucher à son but dès 2022. D’autant plus que les analystes estiment que l’établissement dispose d’une clientèle relativement similaire à celle du groupe. Elle réside en effet dans des individus familiers avec la banque digitale et disposant d’un niveau de vie confortable. Ce qui lui permettrait de prévenir une fuite de consommateurs. Selon certaines sources, Société Générale prévoyait de ne pas reprendre le portefeuille de prêts immobiliers de l’entreprise néerlandaise. Pourtant, cette dernière voudrait céder toute l’étendue de son portefeuille.

Alors que la banque en ligne de l’entreprise néerlandaise quitte le marché dans l’Hexagone :

La banque de financement et d'investissement d'ING (Wholesale Banking) maintient ses activités […] avec comme objectifs de consolider sa place sur le marché et son positionnement de banque de référence en matière de finance durable.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top