BNP scrute les occasions suite à la revente de son réseau aux États-Unis

Bâtiment de la Banque BNP

Ambitionnant de renforcer ses métiers, la première banque de la zone euro songe à financer des acquisitions ciblées. Dans cet objectif, elle pourrait d’ici peu se servir de ressources nouvelles, estimées à 7 milliards d’euros. Pour qu’elle puisse profiter de cette somme, il faut que la cession de Bank of the West se concrétise.

Sur le plan des métiers, BNP Paribas a su faire preuve, au cours de son existence, d’opportunisme en banque d’investissement. En témoigne notamment l’accueil des affiliés de Crédit Suisse ou l’acquisition des activités de prime brokerage de Deutsche Bank. Le groupe pourrait réitérer cette technique sur d’autres branches d’activité telles que les services titres. Un domaine qui connaît en ce moment une grande croissance.

Ensuite, après avoir réorganisé ses activités de gestion d’actifs, la banque surveille les opportunités de développement externe dans ce secteur. L’on remarquera ici que ce dernier consomme seulement un volume plus ou moins faible de capital.

Des investissements ciblés en préparation

Parmi de potentielles déclarations, les analystes de Citi avancent :

Nous nous attendons à des opportunités dans le secteur de l'épargne.

BNP Paribas souhaite aussi accroître sa présence dans le paiement ou le leasing automobile (à travers Arval, sa filiale). Récemment, l’entreprise a repris l’ancienne banque Casino, la banque en ligne Floa Bank. Elle axe ses formules de paiement autour de l’enseigne Axepta.

Par ailleurs, la société parisienne vise des achats ciblés dans des activités fructueuses, et annonce des :

Investissements ciblés dans des technologies et des modèles innovants.

Pour le groupe, les règles du jeu apparaissent relativement simples. Il a mis en place en Europe des plans par branches. Les acquisitions devront venir s’ajouter à ces dernières :

  • Soit par complément géographique ;
  • Soit par addition d’une activité à laquelle il est étranger.

Outre-Atlantique, BNP Paribas a annoncé le 20 décembre 2021 l’une des plus grandes cessions de son histoire. Sous condition que l’opération se clôture, pour 16,3 milliards de dollars, la banque a cédé Bank of the West.

Présentation d’un nouveau plan stratégique en février 2022

En dehors du réajustement géographique que l’opération entraîne, c’est davantage le potentiel de la situation qui semble intéressant. En 2022, l’enseigne devrait amasser des économies avoisinant les 7 milliards d’euros. Il s’agit d’une somme comparable à un dixième de sa capitalisation boursière. Dans un communiqué, BNP Paribas a spécifié projeter de l’utiliser de façon carrée et graduellement, afin :

[…] D'améliorer la création de valeur à long terme.

Depuis de longues années maintenant, aucune alliance transfrontalière ne s’est produite entre banques au sein de l’eurozone. Pourtant, les autorités désirent vivement assister à quelques-unes. Concernant BNP Paribas, le groupe se voit en tant que l’une des seules banques déjà actives au niveau européen. Selon une source interne :

On ne va pas faire de folies. […] On ne va pas acheter une banque en Mongolie du Sud.

Le 8 février 2022, BNP fournira plus d’informations. Il révélera une stratégie différente pour les quatre prochaines années. En attendant, le groupe laisse quelques indices.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top