Les agrégateurs aident les consommateurs à mieux gérer leur argent

getsion de l'épargne

Par définition, un agrégateur est une application centralisant l’ensemble des comptes et des dépenses de l’utilisateur. Le concept est très prisé des consommateurs français en raison de sa grande praticité. Ce type d’application s’impose comme un grand allié dans la gestion de son argent. D’autant que les fonctionnalités de ces outils novateurs s’enrichiront davantage dans les prochains mois.

Il existe actuellement une myriade d’agrégateurs sur le marché, à l’instar de Linxo, Bankin’, Grisbee, Nestor Wishizz, Max ou encore LaFinBox. Ce type d’outil permet entre autres de consulter le solde d’un compte sans nécessairement passer par une application bancaire ou les sites internet dédiés. L’utilisateur pourra ainsi avoir un aperçu de l’état de ses finances, même s’il a confié son argent à différentes banques.

Outre les néobanques, les grands réseaux bancaires comme Société Générale, Crédit Agricole, Banque populaire, etc. commencent à se lancer dans le développement d’agrégateurs. Les professionnels du secteur estiment d’ailleurs que près de 4,5 millions de Français ont désormais adopté ces outils particulièrement pratiques.

Des outils aux fonctionnalités multiples

Au-delà de la simple consultation des soldes, certains agrégateurs permettent d’effectuer des virements à partir de ses différents comptes, sans passer par le site ou l’application de sa banque. Selon Marc Giordanengo, expert et associé du cabinet Ailancy :

L’entrée en vigueur, le 14 septembre, du dernier volet de la Directive européenne sur les services de paiement va faciliter l’exécution de virements depuis les agrégateurs et renforcer leur sécurité. Cette fonctionnalité devrait donc se développer d’ici quelques mois.

Ainsi, les clients peuvent, par exemple, effectuer des virements vers douze banques différentes chez Bankin’. L’enseigne surpasse pour l’instant Boursorama et Linxo, avec respectivement sept et six destinataires possibles.

La majorité des agrégateurs ont également mis en place des services complémentaires pour aider les utilisateurs à optimiser la gestion de leur argent. Comme l’explique la directrice du développement de Wishizz, Marie-Stéphanie Hess :

Notre génie, qui repose sur un algorithme, définit la capacité d’épargne mensuelle en fonction des revenus et des dépenses habituelles. Il affine donc son calcul au fil du temps, car il connaît de mieux en mieux l’utilisateur.

La cofondatrice de LaFinBox, Ludivine Doladille, met également en avant ce type de démarche au sein de l’enseigne. Ainsi, l’agrégateur envoie des notifications personnalisées à l’utilisateur dès que son compte renferme trop de liquidités dormantes, que son crédit expire ou que ses fonds d’épargne sont disponibles. De plus, selon la situation, l’application peut aussi proposer les placements les plus adaptés aux projets du client.

Bankin’ propose également une application qui tient compte de la dimension patrimoniale de l’argent de l’utilisateur. L’enseigne vient d’ailleurs de mettre en place un service de coaching hybride, basé sur des algorithmes et des conseils d’experts, afin d’aider les clients particuliers à opter pour les meilleurs investissements possible. De cette manière, ils pourront prendre de bonnes décisions quant à la fructification de leur argent.

Un dispositif pratique et sécurisé

En plus du compte courant, l’agrégateur permet aussi de gérer sur un même tableau de bord les différents crédits et placements du client. Il devra toutefois renseigner les identifiants et les mots de passe de chaque plateforme bancaire après l’installation de l’application. Celle-ci pourra ainsi accéder à tous les comptes sécurisés de l’utilisateur et donner une vue d’ensemble sur ses avoirs.

L’ergonomie est une des principales raisons incitant les clients à privilégier les agrégateurs au détriment de l’application proposée par leur banque. Elle s’avère en effet plus soignée sur ce nouveau type d’application.

Par exemple, ces outils classent automatiquement les revenus et les dépenses en plusieurs catégories telles que logement, transport, santé, loisirs, etc. Comme l’indique le directeur général de Linxo, Christophe Martins :

L’utilisateur peut se fixer un objectif de dépenses maximum dans le mois, par exemple sur les loisirs ou le tabac. Il reçoit des alertes à l’approche du plafond qu’il s’est fixé.

L’application aide également à faire le calcul de son budget prévisionnel et à ne pas le dépasser. Ainsi, en fin du mois, l’utilisateur reçoit des notifications dès qu’il risque d’aller au-delà du plafond fixé au regard de ses dépenses habituelles. Les agrégateurs proposent par ailleurs diverses fonctionnalités intéressantes en fonction de l’enseigne considérée.

Depuis l’application de la nouvelle directive européenne sur les services de paiement, les agrégateurs sont agréés par l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et contrôlés par la Banque de France.

Ils sont surveillés au titre de « prestataires de services d’initiation de paiement » et de « prestataire de services d’information sur les comptes ».

Pour obtenir un agrément officiel, ces services doivent respecter certaines normes de sécurité. Par conséquent, un agrégateur offre les mêmes garanties de sécurité que les applications bancaires classiques. Il s’agit d’un argument décisif pour les utilisateurs de ce type d’application et les consommateurs en général.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top