Le paiement en ligne sera encore plus facile grâce au service Apple Pay

capture écran du site Apple Pay

Lors d’un achat en ligne, il n’est désormais plus nécessaire de saisir un code pour valider la transaction. Avec Apple Pay, le client peut déclencher le paiement en quelques manipulations. Le dispositif rend ainsi les achats en ligne encore plus simples, avec des procédures plus allégées. L’utilisateur bénéficie également d’une sécurité optimale, loin de tout risque de piratage.

Lancé en France il y a trois ans de cela, Apple Pay repose sur l’utilisation du paiement sans contact. Ce service permet de réaliser un paiement en approchant un iPhone ou un iPad du terminal de paiement et en validant par la touche ID. Facile et sécurisée, cette solution a séduit les consommateurs et les banques n’ont pas tardé à l’intégrer dans leurs prestations.

Dès lors, les Français peuvent s’en servir pour effectuer un achat dans les magasins en France. Mais qu’en est-il lorsque ce même service est utilisé pour un paiement en ligne ? D’après ses concepteurs, la promesse de sécurité et de facilité est toujours tenue.

Un dispositif en règle avec les mesures de sécurité

La sécurité est une préoccupation majeure dès lors que le paiement en ligne et par carte de crédit est évoqué. Ainsi, à travers les différents moyens de paiement proposés, il a toujours fallu s’assurer que le niveau de sécurité requis est respecté. D’ailleurs, pour les pays européens, un nouveau dispositif vient d’être mis en place, visant à sécuriser davantage les opérations de transaction en ligne : le DSP2.

Cette mesure préconise l’utilisation d’une double validation pour tout paiement en ligne qui excède 30 euros. Ainsi, il faut désormais un second système qui accompagne le numéro de la carte bancaire, entrer un code personnel ou réaliser une validation biométrique par exemple.

Prise dans une optique de lutte contre les fraudes, cette mesure entrera en vigueur le 14 septembre prochain. Le service Apple Pay a ainsi l’avantage de déjà répondre à cette nouvelle réglementation ; une conformité validée par l’Agence nationale de la sécurité du système d’information.

À l’origine, Apple Pay n’a pourtant pas été développé pour répondre à ces exigences. D’autant que le service a été conçu aux États-Unis, un an avant l’adoption du DSP2. Il a toutefois été conçu de façon à assurer la sécurité requise pour les utilisateurs. Il a donc su allier simplicité et sécurité.

Valider une transaction en deux gestes

Avec Apple Pay, deux simples gestes suffisent pour effectuer un paiement en ligne :

  • appuyer sur le bouton noir Apple Pay qui s’affiche à l’écran ;
  • confirmer par le biais du Touch ID ou du Face ID.

Le service reste donc pratique en ligne comme en magasin. Pour un compte joint, les cotitulaires peuvent bien évidemment se servir du compte pour réaliser le paiement via Apple Pay.

Ce système de paiement mobile est tellement pratique qu’il a pour effet de générer 2 à 5 fois plus d’achats, selon les estimations d’Apple. La simplicité du process constitue en effet un paramètre qui pousse à l’achat.

Dans un contexte où les mesures de sécurité telles que le DSP2 peuvent faire baisser le taux de conversion de 10 à 20 %, Apple Pay peut donc aider les e-commerçants à maintenir leur clientèle et un nombre de ventes conséquent.

Après Apple Pay, Apple a déjà mis en place sa carte Apple Card, disponible actuellement aux États-Unis. La marque attend toutefois de voir les résultats sur le marché américain avant de conquérir d’autres pays. Le fonctionnement sera également à revoir si le service entre en France, du fait des réglementations différentes.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top