Monzo se lance à la conquête des États-Unis

capture écran du site Monzo bank

Tom Blomfied, le créateur de la start-up Monzo, avait annoncé un jour qu’il souhaitait séduire les clients américains en exportant son modèle d’affaire initié en Angleterre. Ce moment est en phase d’arriver. S’adressant à TechCrunch, un porte-parole a justement confirmé le projet de Monzo de s’ouvrir à l’international. Une équipe s’activerait déjà sur place, d’après de nombreuses sources.

Ayant enregistré un encours supérieur à celui du géant HBSC il y a trois ans, les challengers du secteur bancaire anglais concurrencent directement les banques classiques, reconnues pour leur qualité de prêteuses. Parmi ces établissements qui font trembler les plus imposants distributeurs de crédits figure Monzo. Actuellement localisée outre-Manche uniquement, cette banque mobile offre à ses clients une expérience digitale depuis son application.

Les usagers de Monzo reçoivent également une carte prépayée. Au Royaume-Uni, l’enseigne dessert un milliard de consommateurs. Sachant que l’établissement anglais est déjà financé par de nombreux bailleurs américains, il projette de s’introduire aux États-Unis, selon TechCrunch.

Le concept destiné aux consommateurs américains est similaire au modèle anglais

Monzo travaillerait sur la mise en place d’une version « light » de ses prestations offertes aux clients anglais selon plusieurs sources. Les services en question incluent la distribution d’une carte de débit qui ne requiert pas forcément l’ouverture d’un compte courant dans un premier temps.

Dans un second temps, un compte bancaire est créé, avec un numéro de routage à la clé. Après s’être inscrit à travers l’application mobile dédiée, le client pourra :

  • Suivre en temps réel les mouvements de fonds dans le compte grâce aux notifications de transactions ;
  • Réaliser des paiements auprès des distributeurs automatiques avec la carte de débit « hot coral » ;
  • Effectuer des retraits ;
  • Recevoir de l’argent.

Un partenaire bancaire basé aux États-Unis se chargera d’alimenter la version américaine développée par la banque Monzo. Mais les procédures visant à obtenir les agréments nécessaires auprès des autorités américaines seraient déjà en cours d’exécution.

Conquérir les clients résidant dans les zones faiblement desservies par les grands réseaux bancaires

D’après un connaisseur de la stratégie de la banque mobile, ce projet vise à étendre les parts de marché de la start-up. Pour ce faire, l’enseigne anglaise a opté pour la dématérialisation des services, y compris lorsqu’il s’agit d’ouvrir un compte bancaire.

Pour mener à bien cette stratégie de conquête, Monzo peut compter sur le soutien financier des investisseurs comme Kevin Systrom, celui qui a co-créé le réseau social Instagram. Thrive Capital a également contribué à l’avancement du projet.

Créé pour offrir des solutions alternatives aux lignes de crédit accordées par les plus grands établissements bancaires du pays, Monzo a misé sur des régions faiblement couvertes. Tel est le secret de son succès. C’est ainsi que la banque mobile compte se faire une place sur le marché national comme international.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

2019 2018 2017 2016
back top