L’émergence d’un consensus entre les Fintech et les banques

illustration API

La Commission européenne a demandé aux établissements bancaires de fournir des API aux start-up financières. Depuis plusieurs mois, ces interfaces ont cependant fait l’objet d’un vif désaccord entre les Fintech et les banques. Au mois d’avril dernier, la mise en place d’un groupe de travail dédié a toutefois donné la possibilité de trouver un consensus entre les deux parties.

L’entrée en vigueur de la DSP2 a eu lieu au tout début de l’année 2018. Dans la liste des objectifs, on retrouve notamment la simplification et la sécurisation de l’accès des prestations d’initiation d’opération aux informations bancaires des clients.

Dans le but de les atteindre, la branche exécutive de l'Union européenne a ordonné de rendre des API disponibles aux Fintech par les banques. Parmi les start-up financières, on distingue les agrégateurs Linxo et Bankin’.

ImportantLes Fintech redoutaient que les établissements bancaires profiteraient de l’occasion pour restreindre l’accès aux données. Voilà la principale raison de leur discorde. Soulignons que celle-ci a duré plusieurs mois.

L’accord trouvé entre les deux parties

Pour rappel, les données bancaires des consommateurs sont essentielles au bon développement des services des Fintech. Ces dernières craignaient alors que les banques profiteraient de la demande de la Commission européenne pour leur en limiter l’accès. Aujourd’hui, le problème semble toutefois être résolu.

Dans une annonce qui a été publiée en novembre dernier, le CNPS s’en réjouit. En effet, il annonce :

La mise en place, dès le mois d’avril de l’année 2018, d’un groupe de travail dédié a permis l’émergence d’un consensus entre les acteurs de la Place, qui tient lieu d’exemple au niveau européen. Il faut savoir que nous demandons désormais à l’ensemble des parties prenantes de mettre en œuvre rapidement ces interfaces en amont de l’entrée en vigueur de ces exigences au 14 septembre 2019.

Une autre annonce à l’occasion d’une réunion du CNPS

Un consensus a donc été établi entre les banques et les start-up financières, au sujet des conditions d’accès de ces dernières aux données des comptes bancaires des consommateurs. En outre, il faut aussi savoir que l’approbation des principaux axes d’une stratégie nationale sur les supports de paiement d’ici 2024 a été également annoncée lors d’une réunion du CNPS. Le comité révèle alors que :

Ces axes consistent à poursuivre les travaux de promotion des moyens de paiement dématérialisés et sécurisés au service de l’économie, à accélérer le déploiement des innovations, pour favoriser l’émergence des nouvelles pratiques de paiement mais également à concourir l’ambition européenne d’un approfondissement du marché unique des paiements.

Par ailleurs, il convient de noter que des objectifs stratégiques seront bientôt rendus publics.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

2019 2018 2017 2016
  • Janvier
back top