Les banques mobiles perceront-elles en France ?

mobile banking

Les Français sont séduits par la praticité des applications financières fournies par les banques mobiles comme Revolut et Linxo. Néanmoins, leur usage peine encore à s’inscrire dans leurs habitudes. Next Content a réalisé un sondage auprès d’un millier de personnes pour mesurer le poids des néobanques dans le secteur.

Innovants et abordables. Voilà comment peuvent être définis les services proposés par les néobanques et les nouveaux arrivants du secteur bancaire. D’après une étude réalisée par une société d’études spécialisée dans les stratégies digitales, les Français aspirent justement à une réduction des frais bancaires et à de meilleurs services de conseils.

Certains prévoient même de financer les activités de leur entreprise en passant par les comptes des Fintech. Révélatrice, cette enquête a été menée au profit de l’entreprise informatique SAB et du prestataire GCI.

Néanmoins, le marché hexagonal n’est pas encore assez mature. D’ailleurs, seulement 6 % des personnes interrogées ont fait de leur banque digitale leur enseigne principale.

10 % des sujets sondés se servent d’un agrégateur de comptes

Si 38 % des sujets interrogés font davantage confiance à un dispositif virtuel qu’à un conseiller physique, nombre de Français se tournent prioritairement vers les conseillers humains dans certaines circonstances.

Ces professionnels accompagnent par exemple les clients dans le choix d’un contrat d’assurance-vie et dans le cadre de la souscription d’une ligne de prêts immobiliers. Les conditions d’accès à de telles offres peuvent-elles également justifier le fait de s’adresser à un conseiller ?

Ainsi, les offres proposées par les pépites du secteur bancaire dont les néobanques sont encore méconnues des populations. Seulement 6 % des sondés savent ce que peut apporter le compte Revolut, alors que ce dernier peut servir d’alternative aux services proposés par les grands réseaux bancaires.

D’ailleurs, 94 % des sujets interrogés choisissent les établissements classiques comme banque principale, sachant qu’ils sont multi-bancarisés. Paradoxalement, seulement 10 % des Français ont décidé d’avoir recours à un agrégateur de comptes bancaires.

Changer d’établissement bancaire pour s’orienter vers les enseignes digitales

En plus de rechercher un meilleur accompagnement, les clients bancarisés sont à l’affût de services toujours plus pratiques. Concernant la sécurité par exemple, les personnes interrogées ont indiqué être ouvertes à l’idée d’utiliser leur empreinte digitale pour pouvoir activer les paiements de leurs achats depuis leurs comptes bancaires.

Il en est de même pour la technologie de reconnaissance faciale. De plus, elles sont particulièrement attirées par les banques qui proposent des tarifs compétitifs et produits d’épargne plus rentables. Les enseignes en ligne répondent à ces exigences.

Mieux encore, elles octroient une prime particulièrement alléchante aux nouveaux souscripteurs et délivrent gratuitement les cartes bancaires. Le modèle de financement des entreprises passera-t-il un jour par les Fintech ? En tout cas, 45 % des sondés projettent de le faire. Si le moment vient de changer d’établissement principal, les Français interrogés se disent également prêts à se tourner vers une enseigne digitale.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top