La Nef garantit le financement des projets écologiques via les livrets d’épargne

financement des projets écologiques

Selon une association française qui milite pour l’action citoyenne, nombre d’industries polluantes recevraient des fonds investis dans les Livrets de développement durable et solidaire (LDDS). En effet, ce constat est le fruit d’une enquête effectuée auprès de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Comment peut-on s’assurer que seuls les projets écoresponsables sont financés par ces placements ? La Nef répond.

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises se prévalent de l’argument écologique pour redorer leur image ou pour vendre leurs produits. Comme le secteur bancaire n’est pas à l’abri de cette pratique, les détenteurs de comptes de LDDS pourraient s’interroger sur la destination réelle de l’argent placé.

Ce produit réglementé est censé financer les projets de développement durable et bénéfiques pour les communautés, mais rien n’est sûr. En revanche, il est certain que la Nef, qui a été fondée en 1988, finance essentiellement des projets à caractère écologique et d’utilité sociale. La recherche de l’éthique étant au centre de sa préoccupation, elle compte booster les ouvertures de livrets.

Une récolte de 180 millions d’euros pour une démarche citoyenne

Distribuant des livrets d’épargne depuis trois ans, la Nef se veut être le partenaire bancaire des petits et grands acteurs du développement durable. Selon le numéro un directoire de l’enseigne bancaire, cette dernière se distingue par ses valeurs sociales et écologiques.

Les intérêts récoltés dans les produits de placement peuvent être encaissés ou versés au profit des associations qui partagent les mêmes valeurs citoyennes. 180 millions d’euros ont déjà été amassés.

Vers un système économico-financier responsable

Contrairement à ce que l’on peut penser, certaines organisations financières s’inscrivent pleinement dans des démarches respectueuses de l’environnement. Tel est le cas de la Nef qui finance en majeure partie des projets écologiques. En effet, les fonds investis dans les entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables ou dans l’agriculture biologique font l’objet d’une publication annuelle.

Jusque-là, quelque 26 000 livrets ont été créés et alimentés. Les épargnants peuvent choisir de dédier les intérêts perçus aux organismes associatifs impliqués dans des projets sociaux et culturels. Néanmoins, la coopérative financière a seulement vocation à apporter des solutions d’épargne et de prêts.

Ceci dit, envisager la mobilité bancaire impliquerait, pour l’instant, l’impossibilité d’y détenir un compte courant. En tout cas, une action de communication sera tentée prochainement pour conquérir de nouveaux clients.

Les LLDS doivent être réellement durables et solidaires

D’une manière générale, les LDDS détenus dans les établissements bancaires, quels qu’ils soient, contribuent au financement des PME, conformément à la volonté du gouvernement. Mais la destination de l’argent fructifié dans ces produits d’épargne demeure encore floue, l’opacité étant monnaie courante chez les banques.

Une association qui promeut la justice sociale et environnementale a réalisé une enquête auprès de la CDC au mois de décembre de l’année dernière. Il en ressort que cette institution à caractère public finance de très nombreux projets non solidaires et/ou portant sur l’exploitation des énergies fossiles. Certaines industries pétrolières comme Total en bénéficient.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top