Les Fintech européennes s’accaparent de plus en plus des parts de marché des établissements traditionnels

mention fintech

En Europe, les parts de marché des banques classiques sont progressivement rongées par les entreprises de technologie financière. Les apports en capital risque, ainsi que la souplesse de la réglementation, ont permis aux Fintech de faire de grands progrès ces deux dernières années. Les clients des Fintech qui connaissent le plus de succès se comptent aujourd’hui par millions.

Les startups bancaires croissent de manière exponentielle en Europe. Plusieurs conditions ont concouru à ce progrès. Les Fintech séduisent surtout une clientèle âgée de 20 à 40 ans. Ces jeunes hommes et femmes sont friands d’applications et d’outils sophistiqués. Or, ceux proposés par les Fintech le sont justement. De plus, ils facilitent la gestion de leurs finances individuelles.

Par ailleurs, leur fonctionnement souple contribue au succès de ces jeunes pousses. Les clients apprécient par exemple la possibilité de pouvoir leur envoyer des SMS. En outre, ces entreprises innovantes sont appréciées pour leurs tarifs très compétitifs. Elles peuvent d’ailleurs se le permettre, car l’absence d’agence réduit considérablement leurs coûts de fonctionnement.

Le continent européen est favorable à l’essor des Fintech

Depuis le début de l’année 2018, près d’un milliard d’euros ont été investis dans les startups bancaires. Les Fintech européennes sont celles qui ont en le plus profité (70 % du montant).

Autre condition propice, la souplesse de la règlementation, notamment au Royaume-Uni. Suite à la crise de 2008, les différents gouvernements privilégient en effet les alternatives aux banques traditionnelles afin de restreindre le pouvoir de ces dernières.

Ainsi, Monzo a obtenu une licence bancaire complète qui lui permet de distribuer de véritables comptes bancaires sans restriction de dépôts et avec des découverts. La néobanque compte aujourd’hui près de 900 000 clients. Avec plus de 2,75 millions de clients sur le continent européen, Revolut fait également partie des startups qui ont bénéficié de ces conditions avantageuses.

Pour être pérennes, les Fintech doivent être rentables

Malgré leur succès, les Fintech doivent encore surmonter un défi capital. Elles doivent effectivement trouver un moyen de faire profit, car leur survie en dépend grandement.

La diversification de leurs offres est une piste à ne pas négliger. Par ailleurs, il leur sera nécessaire de continuer à se développer en recrutant de nouveaux clients.

Monzo et Revolut, par exemple, gagnent respectivement plus de 2 000 et 7 000 nouveaux usagers par jour. Toutefois, convaincre les gens de changer de banque reste difficile. Bon nombre de particuliers trouvent que les formalités relatives à un changement de compte sont contraignantes.

Pour Monzo, encore très peu de ses utilisateurs lui confient leur salaire. En général, les clients choisissent les services des Fintech pour compléter leur compte principal. En outre, les startups bancaires doivent être capables de tenir tête à la concurrence des établissements traditionnels puisque ces derniers commencent à développer leurs propres applications.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top