De plus en plus d’usagers préfèrent les banques en ligne

concept sur la banque en ligne

L’époque où les Français honoraient leur réputation de conservateurs est révolue. Désormais, la plupart d’entre eux se disent prêts à s’intéresser aux nouveaux acteurs sur le marché, notamment les banques en ligne. Ces nouvelles enseignes se démarquent par des services innovants et des offres intéressantes. Autre facteur de taille, la régression de la qualité de service auprès des banques traditionnelles, qui incite les usagers à solliciter les services des banques digitales.

Le marché bancaire intéresse de plus en plus les investisseurs. Avec l’arrivée de ces nouveaux acteurs, les banques traditionnelles peinent à garder leur clientèle. D’ailleurs, face à une large gamme de choix et de tarifs, les consommateurs sont devenus de plus en plus exigeants.

Parmi ce changement de comportement, on constate que bon nombre d’usagers se disent insatisfaits de la relation qu’ils entretiennent avec leur conseiller bancaire. De surcroît, la hausse des tarifs, appliquée par ces établissements classiques n’arrangent pas leur situation.

La nouvelle génération de consommateurs est en outre séduite par les services digitaux proposés par les nouvelles banques. Ces formules sont en effet réputées pour leur praticité et leur gratuité.

Les banques traditionnelles ont de moins en moins la côte

En observant le marché actuel, il est indéniable que les banques classiques sont en train de perdre leur monopole. D’ailleurs, le cabinet Bain & Company s’est focalisé sur le sujet dans son étude concernant « la mobilité bancaire et le comportement des épargnants français dans la banque en détail ».

L’enquête a démontré que les usagers bancaires sont insatisfaits de leur établissement, notamment de la qualité de leur relation avec leurs conseillers. Afin d’évaluer le taux d’appréciation et de fidélité des clients, le cabinet de conseil a mis en place un indicateur appelé « Net Promoter Score ».

En 2016 comme 2017, ce taux est négatif à 3% pour les banques commerciales et de détails, soit un score de -10 points. Outre la prestation, les usagers déplorent également le coût élevé des tarifs bancaires. Ainsi, plus de la majorité d’entre eux (63%) déclarent que ce facteur pourrait les pousser au changement bancaire.

Cette perte de monopole est également motivée par l’appétence des consommateurs pour les produits innovants, proposés par les nouveaux acteurs du marché, comme Paypal, les Gafa ou encore les néobanques. On constate ainsi une montée en puissance modérée de ces Fintech.

Les offres proposées par les banques digitales séduisent plus les consommateurs

Pour inciter les Français à changer de banque, les enseignes en ligne proposent régulièrement des offres promotionnelles.

Monabanq, par exemple, se distingue par son offre qui n’exige aucune condition de ressource, à l’ouverture d’un compte. Sa carte Visa Classique est disponible dès 2 euros, 5 euros pour une Visa Premier. Elle propose également une prime de bienvenue aux nouveaux souscripteurs.

La banque en ligne du groupe Crédit Agricole, Bforbank, propose le bonus aux nouveaux adhérents le plus élevé du marché avec 160 euros. Parmi ces offres, on note également la gratuité de son ouverture de compte, sous quelques conditions.

L’offre la moins chère revient à Boursorama avec 80 euros pour une ouverture de compte assorti d’une carte Visa ou Visa Premier gratuit.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top