Les impacts du nouveau système de changement de banque

Gestion de documents bancaires

Cela fait plus d’une année que le mandat sur la mobilité bancaire a été instauré en France. Ce nouveau système est sensé réformer le secteur financier en faisant jouer la concurrence entre les différents établissements œuvrant dans le domaine. Mais il s’avère que les impacts restent modérés jusqu’ici.

Pas plus tard qu’en février 2017, le mandat sur la mobilité bancaire a été mis en vigueur dans le cadre de la loi Macron. L’objectif est de faciliter toutes les démarches permettant aux clients de changer de banque tout en faisant jouer la concurrence parmi les institutions financières existantes. En mettant sur pied cette manœuvre, le gouvernement espère récolter des résultats pertinents.

Mais il se trouve qu’un an après, l’effet escompté reste encore discret puisque ce type de service n’a touché que 5% de la clientèle. Diverses raisons empêchent encore les Français à franchir le cap et prendre une décision. Quoi qu’il en soit, certains opérateurs en ligne ont su tirer profit de la situation contrairement aux banques traditionnelles qui se voient malmenées.

Pourquoi le mandat de mobilité bancaire a-t-il si peu d’influence auprès des Français ?

Nombreuses sont les raisons qui empêchent la majorité des Français à changer de banque. Tout d’abord, il est question de fidélité. En effet, les particuliers sont très conservateurs et préfèrent rester dans leur banque habituelle. D’ailleurs le directeur général de Boursorama Banque le confirme en disant qu’ils :

Détiennent le record d’ancienneté en Europe, 20 ans en moyenne.

Puis, il s’avère que les détenteurs de compte préfèrent rester prudents. Selon Thierry Laborde (DG adjoint chez BNP Paribas :

Les gens clôturent peu leurs comptes estimant qu’il n’y pas davantage de transferts avec fermeture de compte qu’avant.

Thierry Laborde.

À ce qu’il parait, le livret d’épargne est aussi un facteur de blocage majeur pour ce système. La raison est simple, ce concept est uniquement dédié au compte courant et de dépôts à vue classiques. Pourtant, la majorité des Français sont abonnés aux produits d’épargne. Les acteurs financiers comme le représentant d’ING Direct, Olivier Luquet en sont conscient et avancent que :

La loi Macron est sans doute en deçà de son potentiel : on pourrait étendre le dispositif de mobilité à l’ensemble des produits d’épargne.

Olivier Luquet.

Le problème se situe également au niveau des opérateurs financiers. La plupart d’entre eux avaient du mal à s’adapter à ce nouveau mécanisme et ont mis du temps pour s’imprégner complètement. Le directeur de France Fortuneo a même affirmé que :

Toutes les banques n’étaient pas prêtes le 6 février 2017, trois ou quatre en particulier, il a fallu environ six mois pour que ce soit fluide.

Les banques en ligne y trouvent leur compte

Bien que l’impact de la mobilité bancaire soit encore très faible, ce sont les banques en ligne qui en profitent au maximum. En ce qui concerne Fortuneo par exemple, 80% de ses nouveaux clients ont emprunté ce mandat pour faire leur entrée dans l’établissement.

C’est aussi le cas pour Boursorama qui a connu une hausse de 30% sur les 5 derniers mois de l’année 2017. La moitié de sa clientèle pour ING Direct.

Du côté des établissements bancaires classiques, la situation est moins encourageante. L’étude menée par Bain & Company a même démontré que 25% de leurs clients se disent prêts à voir auprès de la concurrence. Tout cela, pour diverses raisons comme la hausse perpétuelle des frais de service ou la dégradation de la relation client.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top