Les règles de concurrence doivent être repensées par les banques pour rester compétitives

Une personne qui consulte son relevé bancaire en ligne

Il y a encore peu de temps, les Fintech constituaient pour les banques l’une des menaces les plus grandes en raison de leurs offres davantage personnalisées, attractives et transparentes qui affaiblissaient peu à peu la fidélité des clients des établissements traditionnels. Ces derniers sont aujourd’hui confrontés au risque d’inaction avec la montée en puissance de nouveaux acteurs, notamment ceux de l’Open Banking et des GAFA.

Une étude réalisée par PwC montre que 88 % des banques redoutaient de voir les Fintech dérober leurs parts de marché. L’émergence de l’Open Banking et des GAFA vient rallonger la liste de leurs concurrents.

StratégiePlutôt que d’exclure ces entrants, les établissements bancaires pourraient se focaliser sur la mise en place d’une économie ouverte leur permettant de profiter de l'innovation s’opérant autour d’eux.

La multiplication des offres proposées par les Fintech et les acteurs tels que Facebook, Apple ou encore Amazon peut en effet ouvrir aux banques toutes sortes d’opportunités, notamment en matière de partenariat.

Les banques devraient miser sur la collaboration

Pour soutenir une démarche innovante, les banques doivent exploiter la diversité grandissante de leur écosystème via une collaboration ouverte. L’entrée en vigueur de la nouvelle directive DSP2 doit par exemple attirer leur attention sur le mode qu’est l’Open Banking.

Il faut savoir que la suppression des silos entre les divers établissements financiers et la facilitation de la circulation des données permettent aux consommateurs de laisser des tiers accéder à leurs données bancaires.

DangerPar ailleurs, un autre danger se profile pour les établissements bancaires avec l’arrivée des acteurs comme Facebook, Amazon ou encore WeChat dans les services financiers. Désireux d’être omniprésents, ces géants de la technologie bousculent complètement les délimitations entre les industries.

D’ailleurs, avec l’essor des comparateurs et des services attractifs sur le Web, les consommateurs ne se limitent plus aux offres d’un seul prestataire, en particulier s’ils estiment que celles-ci ne sont pas suffisamment transparentes.

Naturellement, tous ces nouveaux acteurs constituent une menace pour les banques. Elles doivent revenir sur les règles relatives à la concurrence pour pouvoir conserver leurs parts de marché et les accroître.

L’importance de personnaliser l’expérience client

Alors qu’elles constituent l’un des plus précieux actifs pour les banques, les données clients font l’objet de sous-utilisation. Une étude menée par CGI note que 63 % des consommateurs désirent que les services des établissements bancaires soient plus personnalisés.

Pour dissuader leurs clients de changer de banque, les enseignes doivent enrichir l’expérience bancaire et rendre accessibles via une interface unique des produits à forte valeur ajoutée.

Ainsi, au lieu d’occuper un unique aspect de la vie financière de leurs clients, les banques peuvent en devenir la plaque tournante.

L’adoption croissante des API ouvertes par les banques et les Fintech révèle l’émergence de similitudes d’usage.

La création d’un ensemble d’API standardisées pour le marché bancaire s’avère donc nécessaire.

Les acteurs capables de fournir des offres personnalisées grâce à l’extraction d’informations pertinentes avec l’aide de l’IA et du deep learning en sortiront gagnants.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top