Plus de 300 000 clients ING ont réussi à transférer leurs comptes vers Boursorama

Mains tenant une carte de crédit en plastique et utilisant un ordinateur portable.

L’accord signé par ING avec Boursorama prévoit le transfert de l’ensemble de ses comptes particuliers vers ce dernier. Une partie des clients ont déjà réalisé l’opération, certains nécessitent encore d’être relancés sur le changement qui a été opéré. La banque néerlandaise souhaite que tous les comptes particuliers qu’elle héberge soient clôturés d’ici fin 2022.

La banque néerlandaise ING procède actuellement à la fermeture progressive des comptes particuliers qu’elle a longtemps gérés en France. Cette opération fait suite à sa décision de se retirer de ce segment de marché dans l’Hexagone. Un accord a été conclu avec Boursorama pour que ce dernier récupère les clients concernés par cette procédure. Ils sont plus de 300 000 à ce jour à avoir migré chez la banque française. Une partie d’entre eux n’ont pas encore pris leurs décisions. Néanmoins, l’étape réalisée représente déjà une victoire pour Boursorama, ce transfert lui permet d’enrichir et de diversifier son portefeuille clients.

Notre sélection des promos
Je compare les offres bancaires

Encore 350 000 comptes à fermer

En 2021, ING a déjà réalisé la clôture des livrets d’épargne Orange de ses clients. Il a réussi à fermer 335 000 comptes avec cette opération. Le nombre de comptes qui demeurent actifs reste toutefois important. Il dépasse encore 350 000 à l’heure actuelle, le transfert étant en cours pour une partie d’entre eux.

Les propriétaires ont été récemment informés de la fermeture de leurs comptes prochainement. Ils ont été, par la même occasion, invités à renseigner la solution qu’ils souhaitent entreprendre. La décision des 10 000 clients rattachés aux comptes titres et plans d’épargne en actions (PEA) est aussi attendue.

La banque néerlandaise espère que l’ensemble des comptes particuliers soit fermé définitivement d’ici fin 2022. Seuls les crédits à la consommation et les prêts immobiliers sont maintenus, ils sont au nombre de 25 000. Ils seront conservés jusqu’à ce qu’ils soient entièrement honorés. Aucun nouveau crédit ne sera signé en parallèle.

À ce jour, Boursorama a récupéré un total de 315 000 utilisateurs. Cela équivaut à environ 63 % des clients sur les 500 000 concernés par le transfert. La banque en ligne se dote d’un encours total de 8,5 milliards d’euros par cette opération. Sur cette somme, 4,5 milliards concernent des contrats d’assurance-vie.

Je compare les offres bancaires

Un investissement de 130 millions d’euros pour Boursorama

D’autres PEA et des comptes titres sont aussi prévus d’être confiés à Boursorama. Pour rappel, l’accord entre les deux établissements a été conclu le 6 avril 2022 et le transfert a commencé le 11 avril. En effet, ING a décidé de supprimer ses services de banque de détails dans l’Hexagone.

Pour Boursorama, ce partenariat présente bien des avantages. En plus de développer sa base clientèle, la banque française récupère des profils variés composés essentiellement de personnes âgées et fortunées. Les clients d’ING ont en moyenne 50 ans alors que l’âge moyen est de 35 ans chez Boursorama. 65 % possèdent un patrimoine estimé à plus de 100 000 euros pour le premier, la proportion est de 35 % pour le second.

Néanmoins, la filiale de Société Générale a dû investir pour récupérer les clients de ses partenaires. Les consommateurs qui ont choisi de migrer vers elle ont eu droit à des offres de bienvenue. Une prime d’un montant de 100 euros en moyenne a également été versée à chacun d’eux. Cet avantage financier a coûté près de 31 millions d’euros à Boursorama. Cette somme s’ajoute aux 100 millions d’euros payés pour l’accord d’exclusivité signé avec le groupe néerlandais. Boursorama a ainsi dépensé près de 130 millions au total.

Cet investissement lui a permis de s’approcher des 4,5 millions d’utilisateurs alors qu’il venait de dépasser 4 millions en juillet 2022. Ses encours s’élèvent à 63 milliards d’euros, épargnes et crédits compris.

Archives