Crédit Agricole et Wordline projettent un partenariat dans le secteur des paiements

Entrée de la banque française Crédit Agricole.

Différentes sources ont corroboré l’information déjà annoncée par le groupe financier américain Bloomberg. Worldline et le groupe mutualiste et coopératif Crédit Agricole envisagent un partenariat sur le marché des paiements. Crédit Agricole souhaite accroître de 20 % les bénéfices de son unité de paiement d’ici 2025. Pendant ce temps, les Fintechs s’imposent de plus en plus dans le secteur bancaire.

La forme prise par ce partenariat entre Crédit Agricole et Worldline n’a pas encore été clairement définie ainsi que le véritable périmètre. Néanmoins, deux géants du métier des paiements qui envisagent une collaboration paraît peu banal. Quoi qu’il en soit, il semble qu’aucune annexion du leader mondial du paiement par le groupe mutualiste n’est à l’ordre du jour.

Crédit Agricole espère redresser sa situation financière grâce à ce partenariat suite à la faillite de Wirecard en 2020. De son côté, Worldline est à la recherche d’un partenaire bancaire. La banque souhaite redevenir le leader français sur le marché des paiements notamment concernant la quantité d’opérations (consommateurs comme commerçants).

Notre sélection des promos
Je compare les offres bancaires

Rappel des faits

En 2018, Crédit Agricole avait signé un partenariat avec Wirecard pour renforcer sa position dans le domaine de l’électronique. En raison d’un scandale à la suite de manipulations comptables, l’entreprise allemande a fait l’objet de liquidation. Ce qui a poussé la banque tricolore a cessé toute collaboration avec Wirecard fin 2019.

La fermeture de la référence allemande dans le paiement a causé quelques déboires auprès des néobanques et des consommateurs. D’où l’importance de bien choisir sa banque en ligne. Plusieurs critères sont à considérer lors de la sélection de la meilleure banque. Entre autres, on peut citer la zone géographique, les besoins du souscripteur, etc.

Après avoir évincé son concurrent français Ingenico, Worldline souhaite être en première ligne vis-à-vis des clients « retails ». D’ailleurs, le spécialiste français des paiements a concédé son ancienne division spécialisée dans les terminaux de paiement. C’est le fonds de capital-investissement Apollo qui l’a récupéré.

L’analyste chez Alpha Value, Grégoire Hermann, explique qu’il s’agirait d’ :

Un deal très important pour Worldline à la fois en termes de volumes mais aussi stratégiquement. Cela nous semble inévitable que (les spécialistes du paiement) continuent l'effort de consolidation, mais certaines banques seront moins ouvertes à totalement céder leur portefeuille et privilégieront peut-être des coentreprises.

Grégoire Hermann

Je compare les offres bancaires

La stratégie mise en place par Crédit Agricole

En juin 2022, Crédit Agricole, a décidé d’étendre son offre omnicanale par le biais de partenariats. Son objectif est d’accentuer sa position dans le domaine des paiements. Le groupe mutualiste a également décidé de freiner l’avancée des fintechs.

En effet, les banques dominaient le secteur du paiement à l’époque où le métier était exclusivement technique. Pourtant, depuis près de 15 ans, les fintechs ont fait leur apparition. Ils se sont ainsi mis entre le commerçant et l’établissement bancaire. En même temps, ils ont réussi à capter les nouveaux modes d'achat des consommateurs, dont :

  • Le QR Code ;
  • Le paiement via internet ;
  • Le paiement via le smartphone, etc.

Dans cette perspective, des start-ups comme Adyen ou Stripe ont fortement augmenté leurs profits. Des hausses qui dépassent parfois celles des institutions financières traditionnelles.

Archives