L’année dernière a été marquée par un engouement certain des Français pour la Bourse

mention bourse sur façade à Paris

2020 a été marquée par les ravages de l’épidémie du coronavirus. Mais cette année a également vu l’apparition d’une tendance étonnante en matière d’épargne : un engouement des Français pour l’investissement boursier. En effet, ils étaient des centaines de milliers à avoir fait leurs premiers pas en bourse l’année dernière.

L’an dernier aura été l’année d’une pandémie sans précédente, celle du covid-19, qui a causé de lourdes pertes humaines dans le monde entier. En France, sur le plan économique, les retombées de cette crise sanitaire sont également terribles. En effet, de nombreuses entreprises ont dû déposer le bilan tandis que d’autres ont accumulé les dettes et menacent même de s’effondrer.

Les experts financiers redoutent, d’ailleurs, une vague de faillites au cours des deux prochaines années tant les enseignes peinent à relancer leurs activités et à dégager une rentabilité alors que l’échéance du remboursement de leurs prêts approchait.

Toujours est-il que, comme le rapporte ING, certains Français ont su tout de même tirer leur épingle du jeu durant cette période délicate.

400 000 nouveaux boursicoteurs

C’est une bien étonnante statistique que vient de dévoiler l’Autorité des marchés financiers. En effet, elle a indiqué qu’en 2020, environ 400 000 Français se sont lancés pour la première fois dans l’investissement en actions. Qui plus est, ces nouveaux boursicoteurs sont plus jeunes par rapport à ce que l’on avait l’habitude de voir.

Cet engouement a été notamment constaté durant le premier confinement. Certains de ces amateurs de la Bourse ont réussi à gagner un joli pactole en investissant dans des actions qui pourtant affichaient une tendance baissière. Leur pari aura été gagnant.

La banque en ligne ING confirme ce fort intérêt des Français pour la Bourse en 2020. L’enseigne bancaire a indiqué qu’au mois de mars, puis en novembre 2020, leur plateforme boursière a enregistré quatre fois plus de transactions par rapport à la même période en 2019. Ainsi, d’après la banque en ligne, le nombre de boursicoteurs actifs a quasiment doublé.

Une bonne année pour ING

ING est l’un des grands gagnants de cet intérêt grandissant des Français pour la bourse. En effet, cette tendance a influé sur les ouvertures de comptes titres et de PEA qui affichaient une hausse de 60 %. La banque a donné plus de détails quant à ces résultats :

Le nombre de PEA a augmenté de 13% par rapport à 2019 et les ouvertures de PEA ont été multipliées par 2,4.

Ce qui n’empêche pas les observateurs de se demander si cet engouement pour la Bourse est parti pour durer. Pour le moment, les Français ne semblent pas encore y avoir perdu intérêt. En effet, le directeur de la branche Épargne & Investissement d’ING en France, Fabrice Flet, a indiqué que :

Les clients ayant ouvert un compte titres ou un PEA pendant le premier confinement sont restés actifs et investissent de manière régulière un montant moyen de l'ordre de 3 500 euros.

Fabrice Flet.

ING est ainsi l’une des rares enseignes dont les activités n’ont pas été plombées par la crise sanitaire. Néanmoins, la banque en ligne a souligné le fait que l’assurance-vie a enregistré un net recul l’année dernière. L’établissement financier a toutefois rajouté que le niveau d’activité est presque revenu à la normale.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top