Revolut multiplie les mises à jour sur sa plateforme, mais avec quelques restrictions toutefois

capture ecran du site Revolut

Revolut ambitionne de promouvoir davantage les devises virtuelles dans son offre. En appui à cela, la néobanque vient d’annoncer l’ajout de 4 nouvelles cryptomonnaies à sa plateforme d’échange, une initiative qui survient peu de temps après son alliance avec Fireblocks. Mais en dépit des innovations qu’elle souhaite apporter, la fintech continue de faire l’objet de nombreuses critiques.

Le recours aux cryptomonnaies commence à se démocratiser à travers la planète, bien que différents gouvernements et régulateurs bancaires aient essayé d’en contenir le développement, allant même parfois jusqu’à décréter leur utilisation comme illégale. Et pour cause, ces devises virtuelles ne sont soumises à aucune règlementation étatique, leur valeur étant uniquement basée sur le cours du marché.

Toujours est-il qu’aujourd’hui, elles sont devenues monnaie courante, certaines néobanques mettent même à disposition de leurs sociétaires une plateforme d’échange de devises numériques. C’est notamment le cas de Revolut. Des articles parus sur des sites de comparatif néobanque révèlent d’ailleurs que la fintech a ajouté des cryptomonnaies supplémentaires à son application.

De nouvelles cordes à son arc ?

Le marché des cryptomonnaies est aujourd’hui en plein essor, une ascension à laquelle s’efforce de contribuer la néobanque britannique Revolut. Cette dernière intègre à son application une plateforme de trading dédiée aux devises numériques, les utilisateurs pouvaient ainsi en acheter et en vendre directement depuis leur compte.

À noter qu’à ses débuts en 2017, la fintech britannique avait ajouté à son application l’Ether, le Bitcoin et le Litecoin, les monnaies virtuelles les plus populaires et sécurisées à l’époque. Puis, d’autres devises sont venues garnir les rangs, on peut notamment citer le XRP.

En début d’année 2020, l’application de la Revolut proposait alors 6 cryptomonnaies valables aux échanges entre utilisateurs, mais face à la forte demande des sociétaires, la fintech a décidé d’élargir son offre. C’est ainsi qu’OMG Network, 0x, Tezos et EOS viennent s’ajouter à sa plateforme, portant le nombre de ses cryptoactifs disponibles à 10.

Lors de l’annonce de l’ajout de ces devises, la néobanque a laissé entendre qu’elle pourrait sensiblement modifier ses offres afin de promouvoir davantage ce type de monnaie. D’ailleurs, la fintech s’est récemment alliée à l’enseigne Fireblocks afin d’améliorer l’expérience client sur sa plateforme d’échange et d’en innover les services.

Revolut sous le feu des critiques

Revolut ne cesse d’apporter des mises à jour à son application d’échanges de monnaies numériques. Au mois de juillet dernier déjà, la néobanque avait annoncé que les utilisateurs seraient désormais les propriétaires sur le plan juridique des devises virtuelles en leur possession.

Cette initiative semble être une réforme majeure au premier abord, mais dans les faits, elle n’apporte aucun réel changement s’agissant des droits des clients. En effet, les utilisateurs n’ont toujours pas la possibilité de transférer leurs cryptomonnaies vers un portefeuille externe à la plateforme.

De plus, ils ne pouvaient avoir recours à ces devises pour régler un achat, en se servant de leur carte bancaire. Pour les analystes, cette réforme ne visait ainsi qu’à combler un vice juridique, même avec l’ajout des 4 nouvelles devises virtuelles, les règles resteront les mêmes.

Aux détracteurs de Revolut d’alourdir les critiques envers la néobanque. Ces derniers ne cessent d’ailleurs de pointer du doigt les commissions tirées par la fintech pour chaque échange sur la plateforme. En effet, chaque transaction accuse des frais à hauteur de 2,5 %, un taux nettement supérieur à ceux appliqués par bien d’autres plateformes d’échange de monnaies virtuelles.

À noter toutefois qu’en adhérant à l’offre Premium ou Metal de Revolut, le taux de commission descend à 1,5 %.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top