Memo Bank a fait ses premiers pas dans sa stratégie de développement vers l’Europe en ciblant les PME

capture écran du site du Memo bank.

Pour Memo Bank, la période d’exercice de 2021 marque le début d’une ère nouvelle. Celle qui se fera essentiellement remarquer à travers sa détermination à aller de l’avant dans ses projets de développement vers l’Europe en commençant par les grandes villes tricolores en choisissant Lyon comme piste pour faire ses premiers pas.

Après un demi-siècle de présence en France, Memo Bank se dit prête à entamer une nouvelle phase de son histoire. C’est du moins, ce qu’ont récemment laissé entendre ses dirigeants en annonçant la prochaine ouverture d’une agence à Lyon dans le quartier de La Part Dieu.

Le début d’un long périple selon Michel Galibert, l’un de ses cofondateurs profitant de l’occasion pour faire savoir que dans l’avenir, d’autres grandes métropoles de province et certaines villes européennes sont aussi dans sa ligne de mire.

Des desseins ambitieux qui devraient donner le sourire aux client-cibles de l’enseigne qui a pour vocation d’accompagner les entreprises dans leur financement.

Memo Bank veut décupler sa présence

Les PME qui sont nos clientes ont toutes une problématique européenne or, aucune banque n’est aujourd’hui véritablement européenne, notamment au niveau de son système d’information.

Michel Galibert.

C’est en partant de ces constats que Memo Bank a décidé de faire part de sa présence en Europe selon Michel Galibert soulignant que :

Nous avons vocation être présents localement dans des pays limitrophes de la France. Nous allons essayer d’aller le plus vite possible. Nous sommes convaincus qu’il y a des opportunités.

Michel Galibert.

Ainsi, tout indique que le déploiement européen fait partie de la stratégie de l’enseigne qui a cependant décidé de commencer ses efforts sur le sol tricolore en lorgnant sur les grandes villes de province. Dans ce sens, Lyon est celle qui a eu le privilège de figurer en tête de sa liste suite à deux fructueuses levées de fonds renforçant sa trésorerie à hauteur de 26 millions d’euros en septembre dernier. À M. Galibert d’expliquer ce choix :

La réponse du marché est conforme à ce que l’on attendait.

Michel Galibert.

Et d’ajouter :

La prochaine étape après Lyon sera plutôt dans l’ouest de la France.

Michel Galibert.

Un avantage pour les PME

En annonçant cette nouvelle de déploiement à Lyon, Memo Bank a tenu à préciser que ses efforts allaient se concentrer sur les petites et moyennes entreprises avec un chiffre d’affaires évoluant en dessous de 2 millions d’euros. À Jean-Daniel Guyot, l’autre fondateur du groupe d’ajouter :

Ces entreprises ont vraiment besoin d’accompagnement sur le financement de leur transition numérique.

Michel Galibert.

Une manière pour ce dirigeant de dire que Memo Bank vient combler le vide qu’une banque en ligne ou une autre ne peut satisfaire pleinement auprès de ces PME établies en France ou en Europe. Dans cette optique, ce responsable a d’ailleurs tenu à souligner que :

La plupart des banques européennes se sont étendues à l’international en faisant des rachats, mais les systèmes informatiques sont restés les mêmes et ont du mal à communiquer entre eux, ce qui explique un manque de souplesse dans leurs opérations transfrontalières.

Un défi que l’enseigne est parfaitement en mesure de relever selon M. Galibert indiquant que :

On a la chance d’avoir cette culture-là en interne. Notre ADN est lié au numérique et aux nouvelles technologies.

Michel Galibert

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top