Bien que contestée dans plusieurs pays, la cryptomonnaie fait son chemin en Afrique

Logo de eNaira cryptomonnaie algérienne.

La cryptomonnaie existe maintenant depuis de nombreuses années, mais elle continue de diviser. Représentant le futur pour certains, dangereux pour d’autres, la divergence d’opinions concernant la cybermonnaie est forte. L’Afrique ne fait pas exception alors que la Banque centrale de Tanzanie envisage de mettre en place une monnaie numérique, laquelle ne servirait pas dans les échanges courants, mais viendrait en complément de la monnaie fiduciaire locale.

La monnaie digitale tisse doucement sa toile en Afrique

Même en Afrique, la cryptomonnaie traîne une certaine réputation sulfureuse qui lui vaut la méfiance des banques, des autorités gouvernementales, mais aussi des particuliers.

Quoi qu’il en soit, la monnaie digitale est en train de s’installer tant bien que mal dans le paysage africain.

Le Nigéria fait figure de pionnier en faisant part de son intention de lancer sur le marché une monnaie entièrement numérique baptisée eNaira.

Aujourd’hui, c’est autour de la Tanzanie de suivre le mouvement. La Banque centrale locale a fait savoir que le processus de lancement d’un nouveau CBDC (monnaie numérique) est déjà lancé.

Le but de la manœuvre n’est pas vraiment de spéculer sur cette monnaie volatile, mais bien d’éviter d’être décroché par rapport au reste du monde en ce qui concerne la technologie de la monnaie digitale.

Il n’est donc pas vraiment question d’une vulgarisation de la cryptomonnaie. Celle qui verra bientôt le jour ne devrait même pas circuler sur le marché tanzanien. Les particuliers ne pourront pas non plus en disposer à titre d’avoirs au sein d’une banque en ligne par exemple.

Le gouverneur de la Banque centrale a tenu à prévenir les particuliers des dangers représentés par les monnaies numériques et les dissuade d’y investir (du moins, pour l’instant), à cause de leur nature un peu trop instable.

Les autorités se montrent toujours intransigeantes

Les Banques centrales du Nigéria et de la Tanzanie pourraient faire des émules en Afrique, mais ceci ne réduira pas la défiance des autorités face à la monnaie numérique.

De ce fait, certains pays ont émis plus que de simples recommandations et ont resserré la vis concernant la détention de cryptomonnaies (blocage de comptes bancaires en cas d’opérations suspectes).

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top