Tous les voyants sont au vert pour la Banque verte au premier trimestre de 2021

Siège de la banque Credit Agricole.

Crédit Agricole anciennement surnommée « Banque verte » fait partie des enseignes bancaires tricolores à publier récemment leur premier bilan pour la saison 2021. Le rapport qui a permis de découvrir que sur la période de janvier à mars, la performance était au rendez-vous pour cette enseigne mutualiste et ses filiales.

Dans l’Hexagone, qu’il s’agisse de banque en ligne ou d’établissement bancaire classique, l’on pourrait dire que dans l’ensemble, la période d’exercice de 2021 a plutôt bien commencé. Pour s’en convaincre, il suffit de porter un regard sur leur bilan au premier trimestre pour découvrir que les résultats sont des plus encourageants pour la majorité.

Crédit Agricole n’a pas échappé à cette règle. Et en y regardant de près, l’on peut constater que sur cette période, tous les voyants sont au vert pour la banque verte ainsi que pour sa filiale cotée Crédit Agricole SA (Casa), ou encore sa succursale italienne Crédit Agricole Italia.

Un bilan plus qu’encourageant

Pour Crédit Agricole, le bilan est plus qu’encourageant au premier trimestre de 2021 pour permettre à Philippe Brassac, son directeur général de dire que :

Ce sont des résultats qui ont été très solides.

Philippe Brassac

Et ce n’est pas faute de le croire puisqu’il suffit de porter un regard sur les principaux indicateurs de performance du groupe pour se laisser convaincre. À savoir :

  • Un bénéfice net passant de 908 millions d'euros en 2020 à 1,75 milliard d'euros ;
  • Un produit net bancaire (PNB) qui a progressé de 8,2 % sur un an, à 9,05 milliards d'euros.

Une belle prouesse avec laquelle s’ajoute celle de Crédit Agricole SA enregistrant :

  • Une croissance de 63,9 % à 1,05 milliard d'euros en matière de bénéfice net ;
  • Progression de 5,6 % à 5,49 milliards d'euros pour son PNB ;
  • Un coût du risque en baisse en passant de 930 millions d’euros en 2020 à 537 millions d'euros.

Soit, autant de leviers qui ont permis le rachat de Credito Valtellinese (Creval) désormais sous la bannière du groupe depuis avril en se fixant pour objectif de renforcer sa position sur le marché italien. Dans ce sens, Philippe Brassac a d’ailleurs tenu à préciser qu’en ce concerne sa filiale Crédit Agricole Italia :

Crise Covid ou pas crise Covid, ça se passe bien, y compris sur le plan financier.

Philippe Brassac

Une performance soutenue par différents leviers

Pour Crédit Agricole, la prouesse enregistrée sur la période de janvier à mars s’explique à travers différents leviers. Dans ce sens, le groupe a tenu à faire savoir que :

En dépit du contexte sanitaire, la dynamique commerciale des Caisses régionales est très soutenue sur le premier trimestre 2021.

Et d’ajouter en ce qui concerne la croissance de ses bénéfices nets :

La hausse a été permise, grâce à un niveau d'activité très soutenu dans tous les métiers, en dépit du contexte sanitaire, et qui pour certains métiers a rejoint les niveaux observés pré-crise.

Dans cette prouesse, la banque mutualiste a ainsi mentionné le rôle joué par :

  • Ses pôles gestion d'épargne et d’assurances ;
  • Ses grandes clientèles comme pour ceux ayant enregistré une hausse particulièrement importante des revenus.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top