LCL fait face à une nouvelle crise

La façade ornée de l’immeuble du Crédit Lyonnais le long du boulevard Haussmann à Paris

Au cours du premier trimestre 2021, le chiffre d’affaires de LCL a augmenté de 1,8 % par rapport à la même période en 2020. Mais derrière ce résultat se cache une nouvelle crise menaçant de faillite l’ex-Crédit Lyonnais. Une réunion a été organisée avec les salariés pour débattre de la direction à prendre.

La concurrence fait rage dans le secteur. Une rivalité d’autant plus exacerbée depuis l’arrivée des banques de dernière génération dans le secteur. Pour espérer subsister, les établissements bancaires traditionnels doivent être capables de retenir leurs clients tout en attirant de nouveaux. Toutes les enseignes ne pourront pas toutefois avoir leur part du gâteau et il semble irrémédiable que certaines d’entre elles doivent déposer le bilan, ou au mieux, espérer être englobées par une plus grande structure.

Dans cette lutte pour survivre, les professionnels du secteur conseillent aux établissements financiers classiques de basculer vers un modèle semblable à celui d’une banque en ligne. LCL, qui est en proie à de grosses difficultés, pourrait bien suivre cette piste.

Vers un nouveau mode de fonctionnement

L’ex-Crédit Lyonnais fait face à une nouvelle crise et est menacé de faillite. Dans cette rude épreuve, le directeur général de LCL, Michel Mathieu, invite tous les salariés de la banque à y faire face ensemble. Il a ainsi demandé à l’intégralité des employés de fermer boutique pendant une heure afin de se concerter sur les pistes à suivre pour redresser la barre. Bien que le directeur général de LCL n’ait rien indiqué à ce sujet, il semblerait que l’établissement bancaire va procéder à une restructuration de son mode de fonctionnement, un nouveau modèle qui sera peut-être calqué sur celui des banques 2.0.

Néanmoins, bien avant cette heure de concertation avec ses salariés, l’ex-Crédit Lyonnais aurait élaboré une partie du plan de développement de la banque à moyen terme. En effet, à l’instar d’une grande partie des enseignes bancaires classiques, en ce moment, LCL va également réduire son réseau physique. D’ici 2022, la banque prévoit de fermer environ 25 agences. Sa direction a souligné toutefois que ces suppressions de succursales ne s’accompagneront pas de licenciements. Aux professionnels du secteur de se demander où seront redirigés les milliers d’employés concernés par ces fermetures.

Une mauvaise image

Pour espérer subsister, l’enseigne LCL ne devrait pas seulement réorganiser son réseau d’agences, elle devra aussi détenir une solide base qu’il ne faudra pas cesser d’alimenter. Mais sur ce point, l’ex-Crédit Lyonnais est mal parti. En effet, en matière de satisfaction client, LCL récolte une bien mauvaise note avec plus de 25 % de ses sociétaires qui sont mécontents de ses services, alors que pour ses concurrents, ce taux se monte aux alentours de 10 %.

La mauvaise image de LCL lui est d’autant plus préjudiciable, car elle pourrait l’empêcher d’attirer de nouveaux clients, un facteur pourtant devenu primordial aujourd’hui pour garantir la pérennité d’une banque. Le directeur général de LCL a déclaré à ce sujet :

Notre image auprès de nos prospects, mesurée en avril 2021, est à la 10ème place derrière tous nos concurrents bancaires traditionnels sans exception. Cela signifie que nous avons du mal à ouvrir des comptes et donc à préparer l’avenir avec de nouvelles générations de clients.

Un triste constat qui pourrait laisser penser à un futur dépôt de bilan de l’enseigne. Pourtant, elle continue d’enregistrer un bilan relativement satisfaisant. En effet, au cours du premier trimestre 2021, le chiffre d’affaires de LCL a augmenté de 1,8 % par rapport à la même période l’année dernière. Un bon résultat entaché par un produit net bancaire multiplié par 10 des caisses régionales du Crédit Agricole par rapport au premier trimestre 2020.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top