Diem déménage son siège social à Washington DC

Smartphone avec Logo Diem

Diem a lancé un nouveau stablecoin. Elle a initialement domicilié son siège social en Suisse, à cause des règlementations favorables aux cryptomonnaies dans ce pays. Mais face à la réticence des régulateurs financiers européens, l’association a décidé de concentrer ses activités outre-Atlantique. C’est donc sous la bannière étoilée qu’elle siège maintenant.

Les cryptoactifs ont le vent en poupe en ce moment, il n’y a plus rien à y redire. En témoigne la valorisation actuelle du Bitcoin. Bon nombre de sociétés souhaitent surfer sur cette vague et émettre leur propre devise numérique. C’est notamment le cas de Facebook qui a lancé sa cryptomonnaie dénommée Libra. Dans cette initiative, la société de Marck Zuckerberg a cherché à s’allier à des acteurs en termes de banque mobile et a finalement noué un partenariat avec l’association Diem. Les deux parties ont ainsi lancé une nouvelle monnaie cryptographique baptisée Facebook Diem.

Par ailleurs, l’association Diem a décidé de quitter la Suisse pour domicilier son siège social aux États-Unis. Elle a également retiré sa demande de licence de paiement déposée en avril 2020.

Bâtir un système de paiement sûr

Diem est ambitieux. Cette association entend s’imposer comme un leader sur le marché des cryptomonnaies. Parallèlement à son projet avec Facebook, elle a aussi lancé un stablecoin, une devise numérique dont la valeur est garantie par un autre actif, à savoir le dollar américain. Grâce à ce système, Diem peut limiter la volatilité de sa monnaie cryptographique, ce qui le rend plus adapté aux paiements. Dans cette entreprise, l’enseigne s’est alliée à Silvergate Bank, dont les clients sont pour la plupart des sociétés spécialisées dans les devises numériques.

Au CEO de Diem, Stuart Levey, de déclarer que le but de ce projet est de bâtir un système de paiement sûr pour les consommateurs et les entreprises, mais aussi afin de rendre les paiements plus rapides et moins chers. Son initiative est aujourd’hui bien entamée, mais l’association attend toujours l’approbation du Financial Enforcement Network (FinCEN), une agence fédérale en charge de la lutte contre le blanchiment d’argent.

Il reste maintenant à définir les contours règlementaires de ce stablecoin. Pour l’heure, le projet ne devrait être déployé qu’aux États-Unis et sur le continent américain, les régulateurs financiers européens ayant montré leur réticence vis-à-vis de ce projet. Le ministre de la Finance, Bruno Le Maire, a notamment indiqué en septembre 2019 que cette devise numérique pourrait entrainer des abus de position dominante, de souveraineté aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises.

Un déménagement logique

À la base, Diem s’était établi en Suisse à cause des règlementations plutôt favorables aux émissions de cryptomonnaies sur le territoire helvétique. Mais face à la réticence des régulateurs financiers sur le vieux continent, l’association a décidé de faire cap vers les États-Unis. Le siège social de Diem va ainsi être déplacé de Genève vers Washington DC, ville où se situe la filiale américaine de l’association.

Le CEO de Diem a indiqué que ce déménagement était en adéquation avec la stratégie initiale de l’association qui était de développer en priorité ses activités outre-Atlantique. De plus, en domiciliant son siège sous la bannière étoilée, elle se rapproche des activités de Facebook, dont le siège est situé à Menlo Park en Californie.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top