La Fintech Linxo lève 20 millions d’euros

Logo de la fintech Linxo

L’agrégateur de comptes bancaires Linxo vient de lever une somme totale de 20 millions d’euros auprès du Crédit Agricole, du Crédit Mutuel Arkéa et de la MAIF. Ce tour de table témoigne de la multiplication des collaborations entre les établissements bancaires et les Fintech pour le développement de services financiers innovants. Gros plans !

Depuis quelque temps, les grandes enseignes bancaires injectent des sommes importantes dans les agrégateurs de comptes, ces jeunes pousses qui déploient des solutions permettant aux utilisateurs de gérer plusieurs comptes issus de différentes banques sur un seul et même outil.

Dans ce cadre, l’agrégateur Linxo a récemment annoncé qu’il a bouclé une levée de fonds de 20 millions d’euros. Les investisseurs sont Crédit Agricole, Crédit Mutuel Arkéa (deux établissements déjà présents au capital de la Fintech) et la MAIF.

En réalisant ce nouveau tour de table, la startup porte le total des fonds qu’elle a levés depuis sa création à 23,2 millions d’euros.

Une alliance pour l’innovation ouverte

Pour s’adapter aux évolutions de la technologie et des usages affectant le secteur financier, les banques et les agrégateurs ont intérêt à coopérer sur le plan opérationnel. Cette optique d’innovation ouverte leur permet de développer de nouveaux services répondant aux besoins et aux attentes des consommateurs.

À noter que la solution d’agrégation de comptes de Linxo est accessible aux particuliers qui peuvent télécharger l’application en direct. Elle est également mise à la disposition de millions de clients de banques et d’assureurs en marque blanche.

Créer un « assistant financier augmenté »

À l’heure actuelle, Linxo collabore également avec des enseignes comme Fortuneo (la banque en ligne d’Arkéa) ou BforBank (filiale en ligne du Crédit Agricole).

Dans un communiqué, la startup indique qu’elle :

compte désormais ouvrir largement sa technologie pour créer un écosystème ouvert et européen de services financiers « powered by Linxo ».

Linxo

La jeune pousse ambitionne de développer un « assistant financier augmenté ». Bruno Van Haetsdaele, cofondateur de l’application, prévoit que :

d’ici 5 ou 10 ans, les usagers n’utiliseront pas plus de deux applications financières au quotidien ; ce sera soit celle de l’une de vos banques -assurances ou Linxo, ou les deux, mais probablement pas plus.

Bruno Van Haetsdaele

Une situation paradoxale

Il faut souligner que cette nouvelle levée de fonds de Linxo se réalise dans un contexte où les relations entre les établissements bancaires et les agrégateurs semblent paradoxales. En effet, si aujourd’hui, les grandes enseignes bancaires investissent énormément dans les solutions d’agrégations de comptes, un débat opposant le secteur bancaire et les agrégateurs se déroule au niveau européen. Il s’agit d’un débat portant sur l’application de la DSP2 (nouvelle directive sur les services de paiement) et dont l’issue pourrait accélérer ou limiter le développement des acteurs accédant aux données bancaires des usagers.

Un spécialiste du secteur souligne que :

Les banques savent que l'ouverture est inévitable, mais elles ne sont pas prêtes : cela explique que d'un côté elles freinent, mais que de l'autre elles cherchent à monter dans le train, cinq ans après l'apparition de ce service.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top