Tandem Bank perd sa licence bancaire

Site Tandem Bank

Abandonné par son actionnaire, l’établissement bancaire britannique Tandem Bank se trouve dans une mauvaise passe. Ne pouvant pas remplir les exigences de la Banque d’Angleterre, la FinTech a en effet été forcée de renoncer temporairement à sa licence bancaire. Conséquence, elle est obligée d’ajourner ses projets de lancement. Gros plans !

Il a été prévu que House of Fraser, la chaîne de grands magasins britanniques détenue par le plus grand conglomérat chinois Sanpower, verserait 35 millions de livres Sterling dans le capital de Tandem Bank. En décembre dernier, la banque britannique n’a toutefois encaissé que 6 millions de livres Sterling. Du fait des nouvelles restrictions dictées par le gouvernement chinois sur les investissements à l’étranger, Sanpower a été contraint de bloquer ses investissements dans la néobanque.

Résultat, la startup ne dispose pas des fonds nécessaires pour procéder à la collecte des dépôts et ne pourra de ce fait pas remplir les conditions imposées par la Banque d’Angleterre pour la conservation de sa licence bancaire. C’est ainsi qu’elle a été obligée de renoncer à sa licence, décrochée en novembre 2015.

Au moment où elle sera en mesure d’apporter la garantie des dépôts, la jeune pousse devra par conséquent faire une nouvelle demande auprès de l’Autorité de régulation prudentielle. Les consommateurs devront ainsi patienter avant d’ouvrir leur compte en ligne au sein de Tandem Bank.

Notre sélection des promos
Je compare les offres bancaires

Les répercussions sur les activités de la banque

Au vu de ces circonstances, le lancement de l’offre de comptes bancaires pour les particuliers de Tandem Bank a été suspendu.

Nous avons récemment appris que la seconde vague d'investissement de Fraser Financial Services Limited, malheureusement, ne pourra se faire, à cause des restrictions croissantes sur les investissements des entreprises chinoises à l'étranger. En conséquence, nous avons décidé de mettre en pause à court terme nos projets de comptes d'épargne

a-t-elle déclaré sur son blog.

Le site Web d’information américain Busness Insider rapporte en outre qu’afin de limiter sa consommation de cash, la néobanque aurait récemment licencié une dizaine de personnes sur ses 120 salariés alors qu’elle venait de lever 22 millions de livres Sterling auprès d’investisseurs tels que Pierre Omidyar (fondateur d’eBay).

Un retard qui peut coûter cher

Ce coup dur tombe au mauvais moment pour Tandem Bank étant donné que ses concurrents gagnent une longueur d’avance par rapport à la jeune pousse. La concurrence au Royaume-Uni étant de plus en plus rude dans le secteur de la FinTech, ce retard pourrait lui coûter cher.

Les startups britanniques ne cessent en effet de réaliser d’importantes levées de fonds pour décoller le plus rapidement possible. C’est le cas notamment des FinTech Monzo, Atom Bank ou encore Starling Bank. Sans mentionner la pression de son principal concurrent, l’allemand N26, une fois que Tandem Bank sera lancée. Ce dernier vient récemment de franchir le cap des 300 000 clients.

Malgré tout, Tandem Bank assure que le déploiement de son application au grand public aura bel et bien lieu au courant 2017 comme il a été initialement prévu. Dans la foulée, l’enseigne a dévoilé l’interface de son application le 20 mars dernier. L’établissement promet qu’ultérieurement, « plus tard dans l’année », une carte de paiement sera par ailleurs fournie.

Archives