Société Générale réorganise ses activités de trading pour compte propre

Société Générale

Après BNP Paribas qui aura fermé l’ensemble de sa filiale de prop trading d’ici 3 mois, Société Générale diminue à son tour ses activités de négoce pour compte propre en clôturant sa filiale à Hong Kong. Les résultats décevants ne permettant pas de subvenir aux coûts et la détérioration de la qualité des opportunités dans l’environnement actuel sont principalement évoqués.

Le procès-verbal du conseil d'administration de Descartes Trading indique que Société Générale a décidé d’arrêter les activités de sa filiale évoluant dans le trading pour compte propre à Hong Kong. La banque a également réduit à 45 millions d'euros le budget alloué à celle-ci pour cette année.

Les desks dont le département dispose encore à Paris et à Londres pourraient également fermer selon l’agence Bloomberg, se référant notamment à des sources proches de Société Générale qui ont indiqué que l’établissement éprouvait des difficultés à faire des profits dans le trading. L’enseigne n’a pas encore fait de déclaration à ce sujet.

Mobilisation d’une part importante de capitaux propres

Consistant pour une banque à prendre des positions de marchés avec ses fonds et non pour le compte de ses clients, le trading pour compte propre ou prop trading est sujet à controverse depuis la crise financière de 2008. Depuis peu, les banques françaises réduisent la voilure dans ces activités pour plusieurs raisons.

Pour Société Générale, outre les résultats jugés insatisfaisants et la mauvaise qualité des opportunités de trading, l’importante consommation de capital réglementaire entraînée par ce pôle considéré comme risqué constitue un autre argument majeur incitant la banque à le rationaliser.

Descartes Trading avait mobilisé 4,5 % des capitaux propres de sa maison mère, plus particulièrement de la division « Activités de marchés et services aux investisseurs » de celle-ci, fin 2017. Il s’agit d’une part non négligeable, surtout que Société Générale est pressée par les investisseurs au renforcement de la rentabilité de ses activités sur les marchés.

Rentabilité inadaptée aux attentes

Société Générale a fondé Descartes Trading en 2015 pour se conformer à la loi bancaire française. Entendant tirer des leçons de la crise financière, ce texte oblige les banques à isoler dans une filiale leurs activités spéculatives.

Ces dernières sont ainsi séparées de celles réalisées pour la clientèle au bilan. La fermeture d’une filiale de prop trading par une banque n’implique alors aucunement une clôture compte bancaire pour ses clients.

440 millions d’euros de fonds propres avaient été alloués à Descartes Trading à sa création. L’objectif était de réaliser un PNB (produit net bancaire) d’environ 70 millions d’euros. Cela s’est néanmoins avéré difficile à atteindre.

Le procès-verbal d'assemblée générale a en effet révélé 12,9 millions d'euros de perte nette et 0,1 million d'euros de PNB négatif pour la filiale de Société Générale au troisième trimestre de l’année dernière. Globalement, moins d’un million d’euros de profits cumulés ont été générés par Descartes Trading de 2015 à 2017.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top