La lutte contre les transferts de devises illicites vers l’Europe s’intensifie en Algérie

Une ville de l'Algérie

200 milliards de dollars… c’est le montant total des fonds placés à l’étranger par les Algériens depuis près de 20 ans, selon l’estimation d’Ali Benouari, ancien ministre délégué au Budget et expert financier international. Devant l’ampleur du phénomène, les autorités financières algériennes veulent intensifier la lutte contre les transferts de devises illicites vers l’Europe. Elles incitent ainsi les banques européennes à respecter la législation sur le mouvement de capitaux depuis et vers ce pays du Maghreb.

Les Algériens non résidents ne peuvent pas posséder de compte bancaire en Europe

La Banque d’Algérie a tenu ainsi à rappeler aux établissements bancaires français et européens que les ressortissants algériens qui ne disposent pas d’un titre de séjour permanent dans l’un des pays membres de l’UE n’ont pas le droit d’y ouvrir un compte bancaire.

Selon toujours M. Benouari

« De nombreuses opérations de fuites de capitaux ont été détectées et mises en échec par la police des frontières et les services des douanes algériennes au cours de l’année 2018 ».

Ali Benouari.

Issues notamment de la corruption, du marché noir et de la surfacturation à l’importation, ces sommes, s’élevant parfois à plus d’un million d’euros, sont acheminées vers l’Europe souvent par voie aérienne, par le moyen de passeurs.

« Cette pratique scandaleuse pèse lourdement sur l’économie de l’Algérie »

Ali Benouari

Réitère ce membre du gouvernement. Il souhaite à cet effet que les citoyens prennent conscience des dégâts que pourraient avoir les fuites de capitaux vers l’Europe sur la vie économique et sociale du pays.

Plusieurs centaines d’Algériens liés au scandale Swissleaks

Important Une des affaires liées à l’évasion fiscale qui ont marqué cette décennie, le scandale Swissleaks a concerné près de 440 algériens.

Ces derniers font en effet partie des 100 000 personnes qui ont déposé des fonds chez HSBC Private Bank (filiale de la banque britannique en Suisse) en vue d’échapper à la fiscalité.

Ces révélations ont été faites par Ali Benouari au cours de son entrevue avec le journal algérien El Watan en février 2015. Selon une autre source médiatique, les capitaux placés dans cette banque suisse par les personnes mêlées à cette affaire se chiffrent à 585 millions euros.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top